Profession de santé, carabin, médecin, infirmière

Voir également ordre des médecins

Environ un million de français travaillent comme professionnels de la santé (facteurs de production de soins). Ce sont les infirmiers qui arrivent en tête suivis de près par les médecins. Les professions de santé en France sont divisées en 5 groupes :

1. Le premier groupe soumis à un Ordre (Ordre des Médecins, des pharmaciens) et qui est donc réglementé. Il rassemble 600 000 personnes comprenant des corps de métiers qui dispensent des soins. Ce groupe se décompose lui-même en deux sous-groupes professionnels :
a. Les professions médicales
-Médecin
-Pharmacien
-Odontologiste (dentiste)
-Biologiste (médecin et pharmacien de laboratoire d'analyse médicale)
-Sage-femme
b. Les professions paramédicales. Les membres de ce sous-groupe professionnel effectuent des actes qui relèvent de leur compétence après prescription médicale.
-Infirmière (de soins ou psychiatriques) : le quart des professions de santé
-L'orthophoniste
-Le masseur kinésithérapeute
-Pédicure
-Le psychologue
-Le psychomotricien
-L'orthodontiste
-L'opticien
-Le prothésiste dentaire

2) Les auxiliaires représentant 350 000 personnes, ce sont :
-L'aide soignant
-L'agent de service hospitalier
-L'auxiliaire de puériculture

3) Les professions techniques qui représentent 60 000 personnes avec :
-Le préparateur en pharmacie
-Le laborantin
-Le manipulateur radiologie
-Le diététicien
-Le garçon de salle et le brancardier

4) Les personnels administratifs et les ouvriers qui représentent environ 40 000 personnes et qui travaillent dans les établissements d'hospitalisation (hôpital, clinique) ce sont :
Les personnels de direction. Il s'agit de la plupart des fonctionnaires issus de l'école nationale de santé publique de Rennes

Les acteurs du système de santé, bien entendu ne suivent pas tous le même cursus.
Voici un exemple de formation pour le médecin et l'infirmière.
1) Le médecin effectue ses études de médecine durant 8 ans minimum. Selon l'orientation (ostéopathie, acupuncture, homéopathie etc.) ou la spécialité entreprise (cardiologie, gastro-entérologie, hématologie, neurologie etc…) il doit effectuer 3 (spécialité) à 5 ans (recherche médicale) de plus. À première année de l'étudiant médecine est sanctionnée par un concours qui ne retient environ que 5 à 10 % des étudiants selon la faculté (numerus clausus). À partir de la quatrième et jusqu'à la sixième année il assiste à des cours pratiques et des stages dans différents services hospitaliers. Le carabin (terme familier désignant l'étudiant en médecine) peut à partir de la quatrième ou cinquième année commencer à préparer son concours de l'internat qui n'est pas obligatoire pour devenir médecin généraliste pour l'instant. Avant d'attaquer la septième année les étudiant médecine ont le choix entre se diriger vers une filière médecin généraliste (omnipraticien) qui vont nécessiter des années supplémentaires comportant des stages et pour terminer cette période le l'obtention du diplôme de docteur en médecine après avoir déposé une thèse en médecine sur un sujet choisi par un chef de service ou un patron hospitalier (choisi par l'étudiant).
Le médecin spécialiste ou le médecin chercheur nécessite 3 à 5 années d'études supplémentaires. Le médecin généraliste une fois installé en cabinet (privé ou clinique) doit poursuivre une formation médicale continue (non obligatoire pour l'instant mais tendant à le devenir).
Étudiant qui a réussi son concours internat aboutit également au doctorat d'État en médecine ou bien au diplôme de spécialiste.

2) L'infirmière fait sa préparation dans un institut de formation aux soins infirmiers (IFSI). Ces centres sont rattachés à des hôpitaux et les études dures trois ans pendant lesquelles alternent des cours théoriques et une formation pratique sous forme de stages dans différents services hospitaliers. Quand un étudiant de l'IFSI désire prolonger sa formation et acquérir une spécialité, comme par exemple en psychiatrie, il doit effectuer un à deux ans de stage supplémentaire dans les services concernés.
Les portes de l'IFSI sont ouvertes aux étudiants possédant un baccalauréat, ceux qui sont munis d'une équivalence du baccalauréat et ayant réussi des épreuves de sélection. À fin de leur formation ils sont sanctionnés par un diplôme d'État donnant droit au diplôme décade infirmière (IDE). À partir de cet instant ils peuvent choisir d'exercer en milieu hospitalier (hôpital, clinique, dispensaire) où en milieu libéral (cabinet privé) après avoir effectué encore un certain nombre de stages à l'hôpital. Enfin une formation complémentaire dans une école de cadres près par certains d'entre eux à la fonction d'infirmière surveillante ou de monitrice dans une école de fermière.

En conclusion certains professionnels ne sont pas soumis à un ordre et sont protégés par le Ministère de la Santé ce qui leur assure le monopole d'exercice, il s'agit des infirmières et infirmiers, des orthoptistes, audioprothésistes, des opticiens-lunetiers et des orthophonistes.
Les autres professions paramédicales sont simplement sous la tutelle du Ministère de la Santé, ce sont les psychorééducatrices et psychorééducateurs, les techniciennes et techniciens de laboratoire de biologie, les manipulatrices et manipulateurs, les prothésistes dentaires les électroradiologues, les psychologues, les diététiciens et diététiciens. Révisé le 15/11/2002

Aucun commentaire pour "Profession de santé, carabin, médecin, infirmière"

Commentez l'article "Profession de santé, carabin, médecin, infirmière"