Priapisme : Traitement

1

Traitement 

 Le traitement du priapisme est une urgence médicale. Autrement dit plus il intervient tôt plus il est efficace.

Immédiatement si au bout d'une heure environ le priapisme persiste, il est nécessaire de tenter plusieurs douches froides, de mettre de la glace sur la verge, de prendre des calmants légers.

Le traitement en service spécialisé d'urologie, doit alors avoir lieu quand le priapisme dépasse 3 à 4 h.

L'intervention chirurgicale, permet de rétablir le drainage normal du sang. Pour éviter les séquelles, ces interventions doivent être pratiquées précocement. Ceci consiste à effectuer une ponction du corps caverneux, à faire un lavage avec du sérum physiologique et à injecter un médicament contenant un alphastimulant : l'étiléfrine (Effortil).

Certains patients présentent un priapisme non ischémique (sans arrêt de la circulation) appelé également, à basse pression. Dans ce cas il est possible d'envisager un traitement utilisant un médicament contenant un alphastimulant sous forme absorbable par voie buccale. Il faut garder en mémoire que ces patients sont exceptionnels.

Les injections d'adrénaline ou de phényléphrine ne sont pas conseillées, car à l'origine de complications graves de type ischémique (arrêt brutal de la circulation sanguine).

Parfois il est nécessaire, sous anesthésie générale, de réaliser ce que l'on appelle une anastomose spongiocaverneuse après avoir effectué une incision du gland. L'intervention permet l'évacuation de la pression en excès du corps caverneux, par l'intermédiaire du système spongieux

Les impuissances après traitement de priapisme, peuvent être traitées par utilisation de prothèse du pénis (prothèses péniennes). Néanmoins les corps caverneux étant fibreux (ayant perdu leur élasticité) il faut quelquefois procéder à une perforation de façon à introduire les prothèses constituées de plastique.

Aucun commentaire pour "Priapisme"

Commentez l'article "Priapisme"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.