Presbytie, presbyte



Anglais presbyopia.

Terme issu du grec presbutês : vieillard.

Synonyme : presbyopie.

Le dessin œil coupe sagittale figure dans l'encyclopédie médicale Vulgaris

Trouble de la vision survenant sans fatigue se caractérisant par une difficulté à voir de près les objets rapprochés, clairement. La presbytie est due à une diminution du pouvoir d'accommodation, plus précisément de l'amplitude de l'accommodation du cristallin de l'œil à cause de l'âge.

Physiopathologie (mécanisme)
La perte progressive de la souplesse du cristallin associée au vieillissement physiologique de l'ensemble des tissus de l'organisme touche la plupart des personnes à partir de 40 ans. La presbytie est une conséquence de ce phénomène.

Pour les spécialistes le punctum proximum s'écarte progressivement de l'œil et tend à rejoindre le punctum remotum.

     Le punctum proximum, en anglais : near point, est le point le plus rapproché de la vision distincte.
     Le punctum remotum, en anglais : far point est le point le plus éloigné de la vision distincte.

Symptômes
Une personne presbyte voit mal les objets de près et ne peut pas lire convenablement un texte trop proche.
Si une personne presbyte persiste à lire un texte situé trop près et ceci sans correction durant un long moment, des maux de tête (céphalées) apparaissent progressivement, s'associant à une sensation de brûlure oculaire essentiellement en fin de journée.
La presbytie, augmentant avec l'âge, oblige le sujet à demander une consultation ophtalmologique de façon à modifier ses verres correcteurs ou à en acquérir de nouveaux.

Évolution
À partir de 60 ans la presbytie se stabilise généralement.

Il ne faut pas confondre le terme de presbytie et celui d'hypermétropie qui correspond à l'anomalie de la réfraction se caractérisant par une difficulté à voir de près. Quelquefois l'hypermétropie est associée à la presbytie, survenant plus tôt.

Quand la myopie, qui est l'anomalie de la réfraction se caractérisant par une difficulté, cette fois ci à voir de loin, est associée à la presbytie, les troubles visuels apparaissent plus tardivement.

Pathologie (liste non exhaustive)
En dehors de l'âge la presbytie survient également au cours de certaines pathologies comme par exemple la diphtérie et plus précisément les complications de cette toxi-infection touchant le système nerveux quelquefois précoce (du 2e au 10e jour) et se localisant au point d'inoculation. Ainsi on constate (entre autres) une presbytie.

Traitement
L'utilisation de verres correcteurs de type convergent est nécessaire pour permettre à un presbyte de voir de près. La puissance de ceux-ci doit être augmentée tous les cinq ans environ pendant une vingtaine d'années à peu près. Ce changement de verres s'effectue jusqu'à ce que la diminution du pouvoir d'accommodation n'évolue plus.
L'utilisation des verres demi-lune permet à la fois de voir de près et de loin. Il s'agit de lunettes comportant des verres doubles foyers ou des verres à foyers progressifs. L'adaptation à ce type de correction n'est pas toujours facile et rapide et nécessite un certain temps d'adaptation soit environ une quinzaine de jours, variable selon les individus et le temps durant lequel sont portés les nouveaux verres.
Plus récemment le port de lentilles correctrices, quant elles sont supportées, permet de voir de loin pour la personne myope. Dans ce cas, des verres correcteurs pour presbyte, sans autre anomalie, peuvent donc être adoptés et les doubles foyers ne sont donc plus utiles.

Aucun commentaire pour "Presbytie, presbyte"

Commentez l'article "Presbytie, presbyte"