Polymyosite des pays chauds

voir également polymyosite, paranéoplasie, chaque pathologie en détail.

Terme issu du grec polus : nombreux, et mus : muscles.

Forme chronique de polymyosite, qui est une maladie rare se caractérisant par une inflammation et une dégénérescence des fibres constituant les muscles squelettiques (muscles des mouvements volontaires). Il s'agirait d'une atteinte du collagène (protéine de soutien de l'organisme), peut-être d'une maladie par hypersensibilité retardée (mécanisme auto-immunitaire : le malade fabrique des anticorps contre ses propres tissus).

La polymyosite des pays chauds, avec une infection à staphylocoque sous forme de pyohémie (présence de pus dans le sang), se localise dans l'épaisseur des muscles. Cette variété de polymyosite se caractérise par un début brusque associé à une fièvre élevée rémittente (avec des diminutions temporaires) accompagnée de douleurs présentant des acmés (périodes où les malaises sont plus importants) nocturnes.

Symptômes
Ils sont très variables, les muscles atteints sont généralement ceux des cuisses et des épaules.
Difficulté à se relever d'une chaise, à marcher, à effectuer les gestes quotidiens (se laver, se coiffer, etc...).
Difficulté à avaler
Atrophie musculaire (diminution du volume des muscles) douloureuse.
Hémorragies
Hypertrophie (augmentation de volume) des ganglions
Fièvre
Atteinte de l'état général
Asthénie (fatigue générale)
Sclérose (modification des tissus, notamment à type de durcissement)

Le labo
Augmentation dans le sang du taux de :
C. réactive protéine
CPK et aldolases (enzymes musculaires)
Auto-anticorps (également retrouvés dans d'autres maladies auto-immunes) et plus spécifiquement les auto-anticorps anti JO 1
La vitesse sédimentation est accélérée

L'enregistrement électrique de l'activité musculaire par électromyogramme est perturbé. Il marque une atteinte musculaire inflammatoire La biopsie musculaire montre une dégénérescence des fibres et une réaction inflammatoire des cellules musculaires.

Evolution
Le muscle cardiaque et le système respiratoire sont susceptibles d'être atteints. Des cancers sont susceptibles d'apparaître dans l'année qui suit l'apparition de la myosite (des ovaires, de l'utérus, des seins, des bronches, de la prostate, du système digestif) D'autres maladies sont parfois associées aux myosites : la maladie de Sjögren, la sclérodermie, le lupus érythémateux disséminé, la polyarthrite rhumatoïde, la connectivite mixte ou syndrome de Sharp.

Traitement
Corticostéroïdes (cortisone) · Immunosuppresseurs (médicaments déprimant le système immunitaire) dans le traitement du syndrome paranéoplasique · Kinésithérapie, rééducation

Aucun commentaire pour "Polymyosite des pays chauds"

Commentez l'article "Polymyosite des pays chauds"