Pneumopathies par inhalation d'hydrocarbures

Définition 

On appelle pneumopathie huileuse l'inhalation c'est-à-dire la pénétration de gouttelettes de produit dont nous venons de citer la liste. On appelle pneumopathies huileuses ou pneumopathies lipidiques la maladie du poumon due à la pénétration de gouttelettes d'huile à l'intérieur de l'arbre respiratoire.

Les hydrocarbures sont des substances chimiques composées exclusivement de carbone et d’hydrogène. Il faut distinguer :

  • Les hydrocarbures saturés, ou paraffines
  • Les hydrocarbures éthyléniques, ou oléfines
  • Les hydrocarbures acétyléniques
  • Les hydrocarbures aromatiques comme le benzène

Les hydrocarbures sont particulièrement fréquents dans la nature. Tout le monde connaît le pétrole, le white spirite etc.

Il faut distinguer les hydrocarbures non volatiles  (substances qui s'évaporent difficilement) dont la viscosité est élevé comme l'huile de paraffine par exemple, des hydrocarbures volatiles dont la viscosité n'est pas élevée comme l'essence, le pétrole ou le  white spirit.

Les pneumonies huileuses ou pneumopathies huileuses, appelées également pneumopathies lipidiques sont des maladies des poumons se caractérisant par une perte d'élasticité du tissu pulmonaire (réaction pulmonaire fibrose) à cause de la pénétration à l'intérieur de ce tissu de fines gouttelettes d'huile dans les voies respiratoires pulmonaires.

Divers produits sont mis en cause, que ce soit dans le cadre professionnel (white spirit, essence, pétrole etc., à la maison (prise de laxatifs contenant des huiles de paraffine qui doit être évitée au coucher le soir, prise de médicaments à base d'huile comme les gouttes nasales qui contiennent de l'huile de paraffine etc.).

Les hydrocarbures volatiles (qui s'évaporent facilement) de faible viscosité, c'est le cas de l'essence et des produits analogues comme  watts sclérite entre autres, entraînent l'apparition de pneumopathie de type aigu s'accompagnant de fièvre avec l'essoufflement. Ce type de maladies pulmonaires évolue le plus souvent favorablement en quelques semaines. Néanmoins, chez quelques patients, l'évolution est fatale.

Toujours en ce qui concerne les pneumopathies par inhalation d'hydrocarbures volatiles de faible viscosité et volatiles, le traitement nécessite une réanimation en services spécialisés de pneumologie.
Le lavage gastrique, la vidange ainsi que l'utilisation de produits émétiques (destinés à favoriser les vomissements) sont dangereux. Néanmoins certains spécialistes provoquent tout de même ces vidanges gastriques mais en protégeant les voies aériennes, en pratiquant au préalable une intubation trachéale (mise en place d'un tube à l'intérieur de la trachée).

Il s'agit de pneumopathies généralement observées chez les enfants de moins de cinq ans qui ont absorbé des produits comme l'essence, le pétrole en milieu domestique. C'est la raison pour laquelle, à type de prévention, il faut absolument stocker des hydrocarbures volatiles hors de la portée des enfants (voir les urgences dans l'encyclopédie médicale Vulgaris). D'autre part les récipients utilisés ne doivent pas pouvoir être ouverts facilement par l'enfant d'où la nécessité d'utiliser également des systèmes de fermeture avec bouchon de sécurité.

Aucun commentaire pour "Pneumopathies par inhalation d'hydrocarbures"

Commentez l'article "Pneumopathies par inhalation d'hydrocarbures"