Phlébite et voyage

Voir également thrombose, facteur V de Leiden, prothrombine (gène de),

Les thromboses veineuses (obstruction des veines par un caillot de sang) ont fait l'objet d'une étude à propos des voyages aériens de longue durée. Plusieurs examens biologiques portant essentiellement sur la coagulation sanguine (dosage des D-dimères, recherche de la mutation du gène de la prothrombine et du facteur V. de Leiden) ont été pratiqués chez tous les sujets. Une échographie doppler a également été effectuée.

Les voyageurs ont été scindés en deux groupes, le premier portant des bas de contention, l'autre non. Le nombre de thrombophlébites a été bien supérieur dans le deuxième groupe par rapport au premier groupe.

En conclusion, il paraît de bon sens de recommander au cours des voyages aériens en particulier, au patient de se lever le plus fréquemment possible, d'effectuer des mouvements des pieds en flexion-extension (vers l'avant et vers l'arrière), de porter des chaussettes contention et de se réhydrater.

Certaines équipes médicales préconisent également de petites doses d'aspirine de façon à prévenir la thrombose veineuse. Quelquefois, la mise en place d'une anticoagulation plus importante semble indiquée.

Aucun commentaire pour "Phlébite et voyage"

Commentez l'article "Phlébite et voyage"