Odeurs (diminution de la perception des)

Grec : grec hupo : sous et osmê : odorat.

Définition 

Diminution de l'olfaction. L'olfaction est le sens qui permet de percevoir les odeurs.

Anatomie 

La muqueuse qui tapisse le plafond des fosses nasales contient les terminaisons nerveuses des organes de l'olfaction. Il s'agit d'un épithélium (rassemblement de cellules) constitué de cellules nerveuses spécialisées (neurones contenant des cils sensibles aux molécules odorantes).
À partir de cet organe, l'olfaction part en direction du cerveau par les fibres nerveuses qui traversent tout d'abord l'ethmoïde par l'intermédiaire de la lame criblée (os du crâne situé au-dessus des fosses nasales) en passant par de petits orifices. Après avoir franchi cette zone osseuse, les nerfs se terminent par des renflements situés sous les hémisphères (bulbe olfactif) du cerveau. De là partent d'autres neurones qui se terminent au niveau du lobe temporal (lobe du cerveau situé au niveau des tempes).

Aucun commentaire pour "Odeurs (diminution de la perception des)"

Commentez l'article "Odeurs (diminution de la perception des)"