Obstruction des voies aériennes supérieures

Définition 

L'obstruction des voies et rien de supérieur est soit partiel soit complète.

1) L'obstruction partielle des voies aériennes supérieures est le résultat d'une compression extrinsèque (provenant de l'extérieur) tel qu'un goitre, une tumeur apparaissant à proximité de la trachée ou une inflammation du médiastin (voir ce terme). Ces structures sont susceptibles de compresser les voies aériennes.

L'obstruction par une maladie intrinsèque des voies aériennes hautes peut être le résultat d'une obstruction aiguë survenant chez un enfant à la suite d'un abcès situé derrière le pharynx, d'un croup (voir ce terme) mais le plus souvent il s'agit d'une épiglottite (inflammation de l'épiglotte du larynx). Un abcès périamygdalien ou un oedème du larynx faisant suite à une piqûre de d'abeille ou de guêpe est également possible.

L'obstruction chronique, toujours dans les obstructions partielles des voies aériennes supérieures, est le résultat d'un cancer du larynx, d'un changement de structure de la trachée comme une malacie (voir ce terme) par exemple, d'une sténose c'est-à-dire d'un rétrécissement de la trachée, d'une paralysie bilatérale des cordes vocales.

Le plus souvent l'obstruction chronique est non diagnostiquée car généralement confondue avec une crise d'asthme ou une bronchite chronique.

L'obstruction chronique des voies aériennes supérieures entraîne l'apparition de certains symptômes en particulier le stridor inspiratoire (voir ce terme) c'est-à-dire d'un bruit aigu au moment où l'air pénètre dans les poumons. Il est associé à un tirage c'est-à-dire une rétraction et à des modifications anatomiques des espaces situés entre les côtes au moment de l'inspiration. Ceci est visible en regardant les mouvements respiratoires au niveau du thorax. Quelquefois le patient présente une hypoxémie (voir ce terme) et des modifications de la coloration de la peau à cause de l'insuffisance d'oxygénation des tissus de l'organisme.

2) L'obstruction complète des voies aériennes supérieures est quant à elle, due à la pénétration d'un corps étranger à l'intérieur des voies aériennes et en particulier des bronches. Elle concerne essentiellement le nourrisson qui n'a pas suffisamment mârché ses aliments. Il peut s'agir d'un morceau de pain, de morceaux de viande ou encore d'un objet normalement interdit à cet âge (noisette, cacahouètes, petit jouet etc.). Dans ces conditions alors que l'enfant, plus ou moins âgé, effectue des efforts pour tenter de respirer normalement, aucun air ne passe par le larynx et le thorax s'immobilise.
Il s'agit d'une urgence qui nécessite d'être traitée par la manoeuvre de Heimlich (voir ce terme d'encyclopédie médicale Vulgaris ainsi que la section urgence). Cet accident peut également être traité par l'administration de coups au niveau de la région inter scapulaire c'est-à-dire entre les deux clavicules. Le patient doit dans ces conditions être en position ventrale et en position déclive c'est-à-dire sur le ventre et en pente. Il est nécessaire par la suite de tenter d'extraire le corps étranger du pharynx.

Le bouche-à-bouche doit être évité car il augmente la pression positive et enclave c'est-à-dire bloque le corps étranger à l'intérieur des voies respiratoires.

Aucun commentaire pour "Obstruction des voies aériennes supérieures"

Commentez l'article "Obstruction des voies aériennes supérieures"