Médicament générique

Depuis quelques années, la loi autorise un pharmacien à donner, à la place d’un médicament ordonné par un médecin, un autre médicament parfaitement équivalent, appelé générique. L’efficacité du traitement est semblable, seul le prix du médicament est différent.

En effet, les médicaments génériques, s’ils ressemblent à leur « père » en tout point, sont environ 20 à 30 % moins chers que ceux-ci. Pour quelle raison ?

Pour comprendre ce phénomène, il faut savoir qu’après vingt ans d’existence, un médicament (ou plus précisément sa molécule, c’est-à-dire le produit qui actif) tombe dans le domaine public. Cela signifie que la découverte qui a abouti à la fabrication de ce médicament appartient au public. Cela veut dire également que n’importe quel laboratoire peut se saisir de la formule chimique du médicament et le fabriquer.
Autrement dit, un médicament princeps (c’est le nom que leur donne les laboratoires de recherche pharmaceutique) peut donner naissance au bout de 20 ans à des médicaments génériques qui ont exactement les mêmes caractéristiques que leurs parents, mais coûtant moins chers.

Ce droit de substitution a été instauré par la loi sur le financement de la sécurité sociale de 1989, et a été mis en pratique en septembre de la même année. Un économiste s’est amusé à faire le compte, en imaginant que tous les Français consommaient des médicaments génériques : cela ferait faire des économies de l’ordre de 4 milliards de francs au pays ! D’autant plus que ce genre de médicaments est complètement remboursé par la sécurité sociale, comme le médicament princeps. Néanmoins, pour les reconnaître, ils doivent porter la mention Gé, quel que soit le nom indiqué sur la boîte.
D’autre part, le médecin, et cela semble bizarre, a le droit en mentionnant sur l’ordonnance le sigle NS (non substituable), en face d’un médicament à ne pas remplacer, de demander que ce médicament ne soit pas remplacé par un générique. Cela paraît quelque peu incongru, dans la mesure où ces médicaments génériques sont complètement identiques au médicament initial dont ils sont la copie.

Aucun commentaire pour "Médicament générique"

Commentez l'article "Médicament générique"