Mahu (rae rae)

Définition 

Le terme mahu ou (plus récemment) rae rae désigne l'homme femme ou travesti masculin dans la société polynésienne. Le travestisme, en psychiatrie, se définit comme l'adoption des vêtements et du comportement du sexe opposé.

Ces individus ont une place à part, traditionnellement en Polynésie. Il s'agit le plus souvent de l'aîné d'une famille élevé comme une femme au sein d'un environnement pratiquant d'autres par des activités typiquement féminines. Ainsi il s'agit d'individus destinés à rester à la maison et à s'occuper des tâches ménagères auprès d'un noble.

Exclus des cérémonies religieuses, les rae rae (s) sont considérés comme un troisième sexe, à part entière. Il présente une identité sexuelle indifférente de la féminité ou de la masculinité.

Historiquement William Bligh, le capitaine du Bounty ou James Cook sont les premiers à signaler la présence des mahu (s). Paul Gauguin, né à Paris en 1848, mort à Atuona dans les îles Marquises en 1903, était un peintre français qui élaborale le synthétisme (qui tend à représenter non la réalité, mais la recréation de cette réalité) et qui a été l'un des peintres qui a dessiné le premier les mahus.

En réalité les rae rae (s) de Polynésie ne sont pas réellement identiques aux Mahu (s) mais sont plutôt considérés comme les héritiers de ceux-ci, car légèrement différents, ayant fait le choix d'être ainsi.

Le rae rae (terme semble-t-il apparu dans les années 60) est un individu épilé, qui se travestit librement mange à l'écart des hommes et danse avec les femmes. Ils ont d'autre part des relations sexuelles avec des adolescents et sont volontairement femme. Certains suivent même des traitements hormonaux voire des interventions chirurgicales afin de compléter leur transformation.
Actuellement les rae rae font souvent partie du corps enseignant ou bien travaille dans l'hôtellerie.

Aucun commentaire pour "Mahu (rae rae)"

Commentez l'article "Mahu (rae rae)"