Isolement à l’hopital

Certains troubles mentaux, touchant essentiellement l’enfant et le vieillard, peuvent être provoqués par un placement prolongé en institution (hôpital, crèche, centre de cure…).

Pour les enfants, il sont essentiellement dus à la séparation d’avec leur mère.

Pour les vieillards, leur cause essentielle est le changement d’environnement et d’habitudes.

Ils se traduisent par :

  • Anorexie (perte de l’appétit)
  • Tristesse
  • Insomnie
  • Agitation
  • Grande fatigue (asthénie)
  • Retard de croissance
  • Difficultés scolaires

Chez l’enfant, l’hospitalisme, appelé également arriération affective, favorise l’apparition de névroses (affection nerveuse se traduisant par des conflits psychiques et des troubles du comportement, mais altérant peu la personnalité du sujet) et de psychoses (maladie mentale dont le sujet n’est pas conscient et qui se caractérise par la perte du contact avec le réel, associée à une altération de la personnalité).

Chez la personne âgée, ces troubles mentaux sont également appelés syndrome de glissement.

 

Traitement

Comment rompre l’isolement, quand on n’est perdu dans un grand hôpital et qu’on est un enfant?

La réponse c’est (entre autres) :

Cyberhosto@lemel.fr

Ce site est destiné aux enfants hospitalisés. Il devrait leur permettre de communiquer avec l’extérieur, mais aussi de jouer ensemble à distance, en un mot de sortir de la déréliction occasionnée par la maladie.

 

 

Aucun commentaire pour "Isolement à l’hopital"

Commentez l'article "Isolement à l’hopital"