Implant dentaire

L'implant dentaire correspond à un cylindre de petite taille et généralement en titane, fixé par le chirurgien dans l'os maxillaire (mâchoire). Son but est de remplacer la racine d'une dent abîmée ou arrachée et de servir de soutien à une prothèse. Toutes les dents de la mâchoire peuvent être ainsi remplacées.

Environ la moitié des personnes de plus de 65 ans et un peu moins de 5 % des adultes ayant entre 18 et 64 ans ont perdu toutes leurs dents naturelles. Grâce aux techniques de prothèse qui ont énormément progressées depuis 40 ans il est possible de proposer des solutions de remplacement des dents défaillantes ou manquantes.
On distingue deux types d'implants dentaires : les implants dentairesamovibles et l'ostéo-intégration.
L'ostéo-intégration réalise un contact intime entre l'os et l'implant. Il est possible de réduire considérablement et parfois même de supprimer des problèmes dus à la prothèse dentaire amovible. L'avantage de l'ostéo-intégration par rapport à la prothèse conventionnelle est de supporter une mastication quasi normale.

Indications
Etant donné que les dents constituent un ensemble solidaire, la perte de l'une d'entre peut déséquilibrer la mâchoire dans son ensemble. Cela concerne le tissu osseux proprement dit, support des dents. D'où l'intérêt de la pose d'un dentier partiel amovible, d'un implant dentaire amovible ou d'un implant dentaire fixe (ostéo-intégration).
L'ostéo-intégration est généralement préférée aux appareillage amovible chez les patients ne supportant pas prothèses mobiles à cause d'une gêne à la mastication ou encore en raison d'une contreindication d'ordre psychologique. L'intérêt de l'implant dentaire par rapport à la prothèse conventionnelle est l'absence ou la quasi-absence de douleur des gencives sur lesquelles reposent les prothèses conventionnelles. Les implants dentaires quant à eux permettent un ancrage dans la mâchoire comme les dents naturelles. D'autre part la mastication devient alors presque normale contrairement aux prothèses classiques qui présentent un infectieux surtout quand elles sont mal entretenues. Enfin les modifications (résorption destruction) du tissu osseux de la gencive sont moins importantes en cas d'implants dentaires.

Technique
Cette mini intervention chirurgicale se déroule en plusieurs étapes et la surveillance ainsi que l'adaptation sétend sur plusieurs mois. La mise en place de l'implant dentaire s'effectue sous anesthésie locale (excepté dans certains cas complexes) et peut avoir lieu dans un cabinet dentaire ou de stomatologie en ville.
Après avoir incisé la gencive, le chirurgien dentiste ou le stomatologue décolle une partie (lambeau) de celle-ci. Il crée ensuite un orifice (forage) dans l'os de la mâchoire et y insère l'implant (cylindre de titane). Le tissu osseux va progressivement coloniser le pourtour du cylindre puis cicatriser. Le lambeau libre qui a été précédemment décollé est repositionné puis suturé.

Évolution
Pendant la période de cicatrisation Les anciennes prothèses sont de nouveaux utilisables après ajustement.
La cicatrisation entraîne quelquefois des douleurs plus ou moins importantes selon le sujet. Elle est due à " la mise en place " des tissus osseux et de la gencive ainsi que ceux de la muqueuse (couche de cellules recouvrant la gencive) pendant environ six mois les implants ne sont pas mobilisés et donc laissés en place. Une fois leur intégration obtenue (on dit aussi que la mise en nourrice est terminée) à partir du septième mois, le chirurgien découvre la tête de chaque implant et procède à une préparation de façon à obtenir un support pour la prothèse proprement dite.
Plusieurs semaines plus tard, le chirurgien, à l'aide d'une empreinte de la mâchoire ou des deux mâchoires, procède à la confection d'un appareil dentaire : la prothèse qui ressemble à un bridge. L'ajustement de celui-ci grâce à l'utilisation de vis et de pivot (entre autres) sur les supports placés sur les implants dentaires est ensuite effectué.
La durée de vie des implants dentaires est d'autant meilleure que ceux-ci sont situés sur le maxillaire supérieur.

Remarque
L'implant dentaire ne peut être retiré que par le praticien quand il s'agit d'une prothèse fixée. D'autres types de prothèse peuvent être enlevés par le patient : on parle alors de prothèse amovible.

1 commentaire pour "Implant dentaire"

Portrait de Marcelleriveron
J'aime 0

Qu'est-ce que c'est exactement la difference entre le besoin d'une couronne pour les dents et le besoin d'un implant dentaire ? Est-ce que la période de rétablissement est difficile ? Merci pour ces infos détaillées et utiles.

Commentez l'article "Implant dentaire"