Hypertension artérielle pulmonaire primitive

Définition 

L’hypertension artérielle pulmonaire primitive se produit quand il y a une pression artérielle anormalement élevée dans les artères qui transportent le sang du coeur vers les poumons.

  • Lorsque la cause de ce trouble n'est pas trouvée elle est appelée hypertension artérielle pulmonaire primitive.
  • Lorsque la cause est l’emphysème pulmonaire ou une maladie cardiaque présente à la naissance, elle est appelée hypertension artérielle pulmonaire secondaire. 

 

Généralités 

L'hypertension artérielle pulmonaire primitive, est une anomalie rare touchant l'appareil cardio-vasculaire, et se caractérisant par l'augmentation de la pression dans le système circulatoire artériel des poumons d'un individu dépassant :

  • 35 mm d'Hg (mercure) au moment de la systole (contraction cardiaque).
  • 13 mm au moment de la diastole (remplissage du coeur).

Un sujet présente une hypertension artérielle pulmonaire, quand la pression sanguine dans son artère pulmonaire, est supérieure à ces chiffres.

L'hypertension artérielle pulmonaire de façon générale, est une maladie grave pouvant entraîner l'insuffisance de la fonction cardiaque, et ceci secondairement à la présence d'un obstacle qui s'oppose à l'éjection du sang par le ventricule droit.

Classification 

L'hypertension artérielle pulmonaire primitive est classée en quatre stades fonctionnels d'après l'OMS et NYHA. Le plus souvent c'est au stade 3 et 4 que le diagnostic est posé.

 

Aucun commentaire pour "Hypertension artérielle pulmonaire primitive"

Commentez l'article "Hypertension artérielle pulmonaire primitive"