Hypertension artérielle et grossesse

Avant d'envisager les conséquences de l'hypertension artérielle pendant la grossesse, il est utile d'expliquer en quelques lignes, le mécanisme de l'hypertension artérielle.

ll existe dans les artères, c'est-à-dire en quelque sorte les " tubes " qui conduisent le sang du cœur vers les organes et les tissus, une pression, en l'absence de laquelle les organes ne peuvent pas être convenablement irrigués.

Ainsi, quand un individu se lève brutalement, il arrive qu'il ressente comme un malaise. Ceci s'explique par la quantité de sang trop faible arrivant à son cerveau, la pression devant faire monter le sang jusqu'à cet organe n'étant pas suffisante.

L'hypertension artérielle est donc l'excès de tension, de pression, qui s'établit dans les artères. Elle est souvent secondaire à ce qu'on appelle une vasoconstriction (rétrécissement du calibre des artères).

Il arrive qu'à l'occasion de leur première grossesse, et tout particulièrement quand il s'agit de jumeaux, les femmes présentent une hypertension artérielle. Celle-ci est généralement passagère, et porte le nom d'hypertension artérielle gravidique, précédée elle-même, par une trop grande quantité d'eau et de sel entraînant une maladie : la toxémie gravidique.

Le plus souvent, cette hypertension disparaît après l'accouchement, et les grossesses suivantes ne sont pas perturbées. Symptômes

Ils se manifestent avant la survenue de la toxémie gravidique et doivent alerter la future maman :

  • Maux de tête (céphalées)
  • Troubles de la vue
  • Mouches noires
  • Bourdonnements d'oreille

Diagnostic

C'est parfois par hasard, lors d'une analyse d'urine révélant la présence d'albumine, que l'on fait le diagnostic d'hypertension artérielle.

Pour cette raison, pendant la grossesse, le médecin demande à la future maman de contrôler ses urines régulièrement, en utilisant de bandelettes spéciales. La découverte d'albumine (albuminurie) alerte automatiquement le praticien, qui va procéder à une prise de tension artérielle.

Cette présence d'albumine dans les urines traduit une perturbation du fonctionnement des reins (fonction rénale).

Pour l'apprécier, il est utile de procéder à différentes analyses de sang, et en particulier au dosage de la créatinine et de l'urée, qui sont l'un et l'autre en quelque sorte des déchets de l'organisme, devant normalement être filtrés et rejetés par les reins dans les urines.

Il en est de même de l'acide urique, dont l'augmentation dans le sang doit alerter le médecin.

Si, malgré le repos forcé, la tension artérielle ne diminue pas, le praticien sera dans l'obligation d'ordonner un traitement pour faire revenir cette tension à la normale jusqu'à l'accouchement.

Parfois, cette tension artérielle occasionne des douleurs au niveau de l'estomac (épigastralgies), devant également alerter le médecin. Les dangers de l'hypertension artérielle pour le foetus

Il existe au niveau du placenta ce que l'on appelle les chambres intervilleuses. C'est de là que peut provenir le danger pour l'enfant. En effet, les lacs sanguins contenus dans ces chambres intervilleuses sont susceptibles de coaguler et provoquer des bouchons au niveau des arbres villositaires, qui habituellement permettent l'échange d'oxygène et d'aliments entre la mère et l'enfant.

Plus ces chambres intervilleuses défaillantes sont nombreuses, moins le bébé reçoit de nutriments de la part de la maman, et sa croissance va ralentir.

C'est la mesure de la hauteur de l'utérus et de taille de la maman, ainsi que les données fournies par l'échographie, qui permettent de vérifier si la croissance du fœtus se déroule normalement.

Si l'enfant présente un déficit de 300 g environ par rapport au poids espéré au huitième mois, on dira qu'il fait partie des enfants considérés comme petits.

Dans le cas où il pèserait encore moins, il est nécessaire de surveiller sa croissance par l'enregistrement de son rythme cardiaque mais surtout par le système Doppler, permettant de se faire une idée de la vitesse de circulation du sang dans le cordon ombilical. La résistance opposée par le placenta à cette circulation peut ainsi être mesurée.

Une résistance accrue, qui se traduit par un passage difficile du sang dans le cordon ombilical, est le reflet du danger qui menace le fœtus. On demande alors à la maman de se reposer, en adoptant la position couchée sur le côté gauche qui semble la plus favorable. Précisons que ce repos doit être complet, car il permet conserver l'enfant dans l'utérus le plus longtemps possible.

Au quatrième mois de grossesse, la prévention essentielle de l'hypertension artérielle consiste à éviter de prendre trop de poids. Parfois, des mesures diététiques ne sont pas suffisantes, car l'hypertension artérielle relève d'une prédisposition. D'autres moyens doivent alors être mis en œuvre.

Depuis quelques années, certains gynécologues ont pris l'habitude de donner systématiquement de petites quantités d'aspirine chaque jour, contribuant fortement à diminuer les risques pour l'enfant.

 

3 commentaires pour "Hypertension artérielle et grossesse"

Portrait de jennys
J'aime 0

Bonjour,

Enceinte de 32 semaines, le médecin m'a trouvé de la tension hier, 14/9 et 15/1. Il m'a parlé de hypertension artérielle gravidique, il m'a fait très peur. Je n'ai pas d'autres symptômes, ni oedèmes, ni maux de tête... etc. Dois je m'inquiéter et aller voir un deuxième médecin ou puis je attendre de voir ma sage femme dans quelques jours?

Portrait de Sasa13
J'aime 0

Je suis aller au urgence car mon bébé ne bouger plus et j'avais des problème de santé assez grave pour 25 SA est le médecins a dit que je faisait de l'hypertension artériel gravidique 15/7, j'ai aussi des douleurs a l'estomac qui durcis tout le long d'un côté a l'autre du ventre, des douleurs du côté droit ou ce trouve le placenta des mouches devant les yeux, très mal a la tête des vertiges, les mains et les pieds gonflé et les oreilles qui siffles sans arrêt. Que dois je faire? dois je me conseiller ailleurs avec d'autre docteur ou sage femme? Je ne sais pas quoi faire car je suis très inquiète et épuiser je ne sais plus quoi faire.

Portrait de Sabriouna
J'aime 0

Bonjour , je pense que tu doit etre sous surveillance surtout celle de la croissance de ton bébé parceque la tu presentes tous les symptomes d hypertention gravidique qui signe une mauvaise circulation sanguine et ainsi un mauvais echange nutritionnel entre mere et son bébé , il faut voir Avec ton medecin l indication d une prise medicamenteuse Avec surveillance .

Commentez l'article "Hypertension artérielle et grossesse"