Humidificateur et légionellose

Voir également légionellose.

La transmission de la maladie des légionnaires ou légionellose est susceptible de se faire sous de nombreuses formes et tout particulièrement par les humidificateurs d'air.

Cette maladie infectieuse est due à une bactérie (Legionella pneumophila) qui entraîne une affection des poumons (pneumopathie) appelé la maladie des légionnaires. Elles s'accompagne d'une fièvre (la fièvre de Pontiac) qui ressemble à une grippe. L'ensemble du syndrome provoqué par ces bactéries s'appelle la légionellose.

Ce terme de "maladie des légionnaires" est dû à une épidémie de pneumopathie ayant touché 221 personnes, provoquant 34 décès, pendant une réunion des anciens combattants à l'hôtel Bellevue Stratford de Philadelphie, en juillet et août 1976.
A partir de ces faits, une expérience a été menée sur des cobayes soumis à des aérosols d'eau provenant du système de climatisation d'un bâtiment, ce qui a amené à l'isolement d'un micro-organisme (microbe).

Origine
Les légionelles font partie de la famille des Legionellaceae. Ce sont des bacilles à Gram négatif, aérobies (vivant en consommant de l'oxygène), non entourés de capsule, mesurant 2 à 5 pm de long. Pour croître, ces bactéries ont besoin d'un élément appelé L-Cystéine et de fer.

Les autres modes de transmission sont (liste non exhaustive) :
Elle se fait par l'intermédiaire de :

Boue
Sources d'eau chaude
Eaux stagnantes
Systèmes d'eau chaude et d'échange de chaleur (fréquemment contaminés)
Circonstances où le taux de chlore est insuffisant
Joints en caoutchouc, avec une mauvaise étanchéité suffisant à augmenter la croissance de ces germes
Machines à glace
Saunas
Tours de refroidissement
Systèmes d'air conditionné
Bains à remous
Nébulisateurs respiratoires
Douches
Brumisateurs pour les légumes dans les magasins d'alimentation
Lubrifiants industriels utilisés pour le refroidissement
Plaies postopératoires infectées après exposition à de l'eau du robinet ou d'un jacuzzi

Il n'y a pas de preuve de transmission d'une personne à une autre.

Les infections à légionelles sont responsables de 7% des pneumopathies de personnes vivant en communauté et elles sont impliquées dans 30% des pneumopathies dues à certaines endémies hospitalières. Chez la moitié des adultes, on retrouve des preuves d'exposition antérieure.

Aucun commentaire pour "Humidificateur et légionellose"

Commentez l'article "Humidificateur et légionellose"