Grossesse et acide folique

Définition 

La vitamine B9 qui porte également le nom d'acide folique ou folate joue un rôle particulièrement important quant à la prévention de l'anémie mais cette substance est également très importante et indispensable pour la synthèse (fabrication) des protéines et surtout la multiplication des cellules comme en a besoin l'embryon qui se transformera progressivement en foetus. Toutes les femmes enceintes ont besoin de deux fois plus d'acide folique qu'une femme qui n'est pas enceinte. Ceci s'explique par le fait que le foetus grandit et que l'utérus aussi. D'autre part il faut penser à la formation du placenta et, de manière générale, à la croissance de l'ensemble des tissus de la mère de l'enfant.

L'acide folique est rare dans notre alimentation et d'autre part elle résiste mal à la cuisson des aliments. On la trouve néanmoins dans (liste non exhaustive) :

  • Le foie.
  • Les croûtes de fromage.
  • Les épinards.
  • Les légumes.
  • Les oeufs
  • Les légumes à condition qu'ils ne soient pas consommés cuits. Il faut d'autre part en absorber de grande quantité. Il en est de même pour le melon, la salade verte, l'avocat, l'orange et la banane.

Il faut savoir qu'il faut environ 800 mg par jour soit l'équivalent d'un peu près 100 g de salade de melon ou 200 g de fromage à pâte molle ou d'avocat ou encore 300 g de riz ou de bananes.

L'acide folique fixe le fer et participe à la fabrication des globules rouges et blancs par la moelle osseuse. On attribue à l'acide folique également un rôle dans la prévention de certaines anomalies comme le spina bifida ou le bec-de-lièvre.

Aucun commentaire pour "Grossesse et acide folique"

Commentez l'article "Grossesse et acide folique"