Gastro-entérite à Yersinia histolytica

Définition 

La gastro-entérite inflammatoire à Yersinia enterolitica (et Yersinia pseudotuberculosis) résulte d'une contamination alimentaire par l'intermédiaire de viande, d'huître, de poisson cru, des crèmes glacées, du lait, etc. Cette maladie porte également le nom de yersiniose, entérocolite et pseudotuberculose.

Il existe plusieurs variétés de Yersinia enterocolitica :

  • Yersinia enterolitica entraînant un syndrome de gastro-entérite avec diarrhée et vomissement.
  • Yersinia pseudotuberculosis entraînant l'apparition de douleurs abdominales.
  • Yersinia pestis provoquant la peste.

Pour que  l'infection agisse il faut au minimum 10 puissance 6 germes dans l'organisme. L'infection s'observe à tous les âges mais essentiellement chez les enfants de moins de deux ans et chez les individus porteurs de l'antigène HLA B27.

Les symptômes survenant au cours de la gastro-entérite aiguë inflammatoire à Yersinia enterolitica, après une incubation d'environ quatre à 10 jours, sont :

  • Des vomissements.
  • Une diarrhée.
  • Une iléite (inflammation de l'iléon) aiguë comme cela survient au cours de la maladie de Crohn avec du pus et du sang quelquefois.
  • Des douleurs abdominales.
  • Une fièvre élevée.
  • Présence d'adénites mésentériques susceptibles d'orienter vers une appendicite ou l'invagination intestinale.
  • Chez quelques patients on constate en plus un érythème noueux, un syndrome de Reiter et une polyarthrite la survenue d'abcès cutané voir de septicémie nécessitant une hémoculture.

L'examen des selles, après coloration au bleu de méthylène ou coloration de Gram ainsi que la coproculture et la sérologie sanguine permettent d'orienter le diagnostic et de retrouver les germes en cause. Il est nécessaire de savoir qu'il existe quelquefois un risque de confondre cette maladie avec une pathologie liée avec des brucelles.

Les complications susceptibles de survenir sont une intervention chirurgicale non nécessaire comme une appendicectomie. En effet, certaines personnes concernées par cette maladie ont une souffrance et des douleurs pouvant passer pour une appendicite car la symptomatologie réside au niveau du quartier inférieur droit de l'abdomen (fosse iliaque droite). L'arthrite est une complication qui est associée. Il en est de même des septicémies.
On se méfiera des enfants jeunes et des patients chroniques essentiellement les personnes âgées et les individus présentant une immunodépression.

Le traitement fait appel à un fluoroquinolone comme par exemple la norfloxacine. Certains spécialistes en gastro-entérologie préfèrent la céfalosporine de troisième génération en ce qui concerne les formes graves.

Aucun commentaire pour "Gastro-entérite à Yersinia histolytica"

Commentez l'article "Gastro-entérite à Yersinia histolytica"