Flux menstruel

Synonyme : menstruation, règles, mois, ordinaires.

Période caractérisée par des modifications physiologiques (hormonal est anatomique) de l'appareil génital de la femme, se reproduisant par durée de 28 jours (plus ou moins selon les femmes -de 21 à 45 jours) et portant également le nom de règles. Elles sont généralement irrégulières au début puis se stabilisent et durent.

Ce cycle (le premier jour des règles détermine le premier jour du cycle) qui se répète durant la période génitale de la femme va de la puberté jusqu'à la ménopause. Néanmoins, il est susceptible d'être interrompu par une grossesse ou par une contraception d'origine hormonale. Cet écoulement sanguin d'origine utérin est supprimé également pendant la lactation (correspondant à la sécrétion et à l'excrétion du lait par la glande mammaire). Les modifications que subit l'endomètre (couche de cellules qui revêtent l'intérieur de l'utérus) sont coordonnées aux variations des concentrations du sang en hormone sécrétée par les ovaires (oestrogènes et progestérone). Ces sécrétions hormonales se font elles-mêmes sous l'action d'une autre glande : l'hypophyse, ceci par l'intermédiaire des hormones appelées gonadotrophines.

La ménarche est l'âge de l'apparition des premières règles aux environs de la puberté soit environ entre 13 et 15 ans chez les Européennes. À travers le monde ce cycle présente des variations considérables. Ainsi une fille est susceptible d'avoir ses premières règles à dix ans en Afrique ou à 18 ans dans les pays nordiques.

Mécanisme
Le cycle menstruel comprend trois phases :

La phase menstruelle dure de 1 à 5 jours parfois légèrement plus. C'est au cours de cette phase que survient la desquamation (chute) des cellules de l'endomètre.
L'endomètre est la muqueuse (couche de cellules recouvrant l'intérieur de l'utérus) où va s'implanter l'ovule s'il est fécondé par un spermatozoide. Cette desquamation se traduit par le saignement vaginal qui a lieu pendant toute cette période. Il est constitué par des tissus qui se détachent associés à du sang qui s'écoule dans le vagin : l'écoulement menstruel ou menstruation.

La phase folliculaire ou phase proliférative allant du 6e au 14e jour pendant laquelle l'endomètre va se reconstituer grâce à l'augmentation du taux d'oestrogènes dans le sang. Il se constitue donc à l'intérieur de l'utérus une nouvelle couche qui va s'enrichir de glandes qui augmentent de volume et s'enrichissent d'artères prenant la forme de petits ressorts (artères spiralées) devenant de plus en plus nombreuses. À cet instant, cette couche de cellules tapissant l'intérieur de l'utérus prend un aspect de velours gorgé de sang et est prête à accueillir un oeuf fécondé par un spermatozoïde (embryon).
Pendant cette phase, on constate la présence d'une substance gélatineuse située au niveau du col de l'utérus qui normalement est épaisse et imperméable, va sous l'action des oestrogènes prendre un aspect clair et cristallin. L'apparition de petits canaux à l'intérieur de cette glaire va permettre le passage de spermatozoïdes jusque dans l'utérus et donc la fécondation d'un éventuel ovule susceptible d'arriver aux environs du 14e jour du cycle. La libération de l'ovule par un follicule à la surface de l'ovaire va donner le corps jaune permettant la fabrication de la progestérone jouant essentiellement un rôle pendant la troisième phase du cycle menstruel…

La phase secrétoire qui va du 15 e au 28e jour permet la préparation à l'implantation de l'ovule fécondé (l'embryon).
À cet instant l'augmentation le taux de progestérone fabriquée par le corps jaune va entraîner au niveau de l'endomètre une augmentation du développement des artères spiralées et une modification de la muqueuse de l'utérus qui devient une énorme glande. L'utérus à partir de cet instant, se met à sécréter du glycogène (longue chaîne de sucre).
En cas d'absence d'implantation d'embryon, la diminution de la quantité de progestérone est à l'origine d'une destruction des artères spiralées qui présentent des spasmes entraînant une privation d'oxygène de l'endomètre et d'une chute de l'intérieur de celui-ci. C'est le premier jour des menstruations mais également le premier du cycle menstruel.

Le cycle menstruel peut être perturbé par :

Une activité physique très intense
Un traumatisme psychologique

Le syndrome prémenstruel survient en fin de cycle et associe une tension des seins avec douleurs, ballonnements de l'abdomen et des modifications du psychisme à type de trouble de l'humeur.

Le syndrome inter menstruel survient en milieu du cycle au moment de l'ovulation. Il se caractérise par des douleurs au niveau du bassin avec quelquefois une hémorragie et un écoulement vaginal banal.

Aucun commentaire pour "Flux menstruel"

Commentez l'article "Flux menstruel"