Faux piercing : de quoi s'agit-il ?

Généralités 

voir également piercing (danger), fistule, occlusion, perforationOn le savait, les vrais piercings qui consistent élégamment à transpercer différentes régions anatomiques du corps avec de petits objets contondants, sont susceptibles d'entraîner des hépatites (entre autres), par l'utilisation de produits et d'instruments le plus souvent non stérilisés. Les marchands se sont donc tournés vers les faux piercings, qui utilisent des aimants et ne nécessitent donc pas de percer. Mais cette technique ne présente-t-elle pas également des dangers ? Si l'on en croit le British Médical Journal (BMJ), des médecins d'un service d'urgence de pédiatrie d'un hôpital de Grande-Bretagne ont eu la mauvaise surprise de constater que les faux piercings constitués par les fameux aimants et utilisés par des jeunes gens, avaient occasionné chez eux (dans les endroits où ces aimants étaient appliqués) des lésions plus ou moins importantes.Explication.Les faux piercings les plus fréquemment utilisés sont ceux de la cloison nasale. Ils consistent à placer un aimant de chaque côté de la paroi de cette cloison, de façon à les maintenir ensemble. Cette technique ne nécessite donc pas de percer cette membrane de chair. Malheureusement, les médecins des urgences qui ont reçu ces enfants ont constaté tout d'abord qu'il était particulièrement difficile de retirer les aimants (il a même fallu une anesthésie générale pour l'ablation de l'un d'entre eux chez un enfant), et d'autre part qu'une fois retirés ceux-ci laissaient derrière eux des traces de nécrose (destruction des tissus). Mais ce n'est pas tout… En effet, certains enfants ont sans doute pensé qu'il était plus amusant de mettre les faux piercings à d'autres endroits de leur corps, le prépuce entre autres. Pour eux, l'ablation de l'aimant a nécessité dans certains cas, le recours aux sédatifs tant la douleur était importante. Les faux piercings n'étant pas toujours localisés facilement, on a eu recours au détecteur de métaux.. Certains aimants ont même provoqué au niveau intestinal des perforations qui ont nécessité une hospitalisation en soins intensifs et en chirurgie. Ce n'est pas fini…Certains aimants se trouvant dans les intestins ont entraîné une adhérence (accolement) des segments intestinaux entre eux, occasionnant des fistules (passage anormal d'une partie d'intestin à l'autre, avec infection etc…), et une intervention chirurgicale relativement lourde a été nécessaire...

Autres articles sur le sujet "Faux piercing : de quoi s'agit-il ?"

Aucun commentaire pour "Faux piercing : de quoi s'agit-il ?"

Commentez l'article "Faux piercing : de quoi s'agit-il ?"