Faisceau

Latin : fascis : faisceau.

Définition 

Rassemblement de fibres nerveuses, musculaires ou conjonctives reliées dans le sens de leur longueur et empruntant le même trajet.

Généralités 

Les fibres conjonctives sont constituées de collagène, d'élastine (variété de protéine) et participent à l'armature du tissu conjonctif qui est le tissu de soutien et de remplissage mais aussi de liaison, utilisé par l'organisme de façon générale.Les fibres musculaires donnent un muscle long grâce à la réunion de plusieurs d'entre elles.Les neurones quant à eux sont également réunis en faisceau aboutissant à un nerf. Exemples de faisceaux :Le faisceau de His est constitué de fibres nerveuses destinées à transmettre l'excitation cardiaque. Le tronc nerveux de ce faisceau se divise en 2 branches (à la manière d'un arbre) : l'une droite, l'autre gauche, aboutissant dans chacun des ventricules. Il se prolonge ensuite en se ramifiant pour donner le réseau de Purkinje. L'excitation, en arrivant dans les ventricules, provoque la contraction du cœur, c'est-à-dire la systole (contraction cardiaque).Ce groupe de fibres est situé à l'intérieur du myocarde (muscle cardiaque), dans la cloison séparant les deux ventricules.Son nom lui vient de l'anatomiste suisse Wilhem His, qui en a découvert le fonctionnement au XIXe siècle.Un dysfonctionnement du faisceau de His, pouvant être anatomique ou fonctionnel, provoque un ralentissement ou un arrêt de la conduction de l'influx nerveux. Ceci entraîne ce qu'on appelle des blocs, c'est-à-dire un ralentissement ou un arrêt de la conduction entre les oreillettes et les ventricules. Il s'agit de blocs de branche dont la gravité est variable.Le faisceau pyramidal est une voie nerveuse principale appartenant au système nerveux central (encéphale et moelle épinière). Il est constitué d'un groupement de fibres nerveuses possédant un trajet commun, et destinées à transporter les messages moteurs volontaires (influx nerveux permettant d'obtenir un mouvement, contrairement aux messages destinés à la perception des sensations). Il relie les cellules nerveuses de forme pyramidale contenues dans l'écorce cérébrale (substance grise du cerveau) à d'autres cellules nerveuses contenues dans la moelle épinière. Les nerfs constituant le faisceau pyramidal volontaire appartiennent à un ensemble de fibres destinées au tronc et aux membres.A partir des cellules pyramidales, ce faisceau descend vers la moelle épinière en passant par une zone du bulbe rachidien (région du système nerveux central située en avant du cervelet entre le cerveau au-dessus et la moelle épinière en dessous). Il décusse, c'est-à-dire change de côté. Puis il se sépare à l'intérieur de la moelle épinière en 2 branches appelées cortico-spino-ventrale (trajet situé vers l'avant de la moelle épinière) et latérale (trajet situé sur les côtés de la moelle épinière). Il se termine dans la corne antérieure de la moelle épinière appelée corne latérale (située de l'autre côté du trajet de ce faisceau).

Forum : discussions concernant "Faisceau"

  • Ablation faisceau de His ... subir prochainement une ablation par radiofréquence du faisceau de His (qui sera précédée de la pose d'un stimulateur cardiaque ...
  • ... J'ai 40 ans et j'ai subi 3 ablations du faisceau de Kent, sans succès. Je continue à faire des malaises. Je suis ...
  • ... intervention qui s'appelle radiofréquence on m'a ablater le faisceau de kent car depuis l'àge de 15 ans je faisais de la tachycardie de ...
  • ... je sors de clinique test d'effort, échographie, holter, faisceau de his et résultat : j'ai une rythme cardiaque lent pour mon âge 32 ...
  • ... : Certains cas sont liés à l'existence anormale d'un faisceau nerveux supplémentaire du tissu nodal (tissu assurant la conduction ...
Lancez une discussion sur le forum

Aucun commentaire pour "Faisceau"

Commentez l'article "Faisceau"