Equinisme (enfant atteint d’infirmité motrice cérébrale)

L’équinismecorrespond à la crispation des muscles du mollet et entraîne la formation d’une sorte de sabot de cheval d’où ce nom. Cette déformation, qui siège en grande partie dans la cheville, entraîne l’hyperextension de la plante du pied sur la jambe. Il s’agit d’une déformation congénitale acquise.

L’équinisme constitue l'un des types les plus fréquents de spasticité (tendance à se contracturer) du membre inférieur. Il est souvent provoqué par une infirmité motrice cérébrale (IMC), et les thérapies dans ce domaine sont inefficaces voire inexistantes.

Le mécanisme de l’équinisme relève du fait que le muscle appelé jambier antérieur ne parvient pas à compenser la traction exercée par le muscle gastrocnemius appelé également jumeaux. Afin de mieux comprendre l’action de ces muscles, un petit rappel anatomique est nécessaire.

Situés dans la région postérieure et superficielle de la jambe (c’est-à-dire en arrière), les jumeaux sont de forme ovoïde et aplatie, et disposés de chaque côté de la jambe. Leur contraction entraîne l’élévation du talon et l’extension du pied, comme pour faire les pointes. Le jambier antérieur lui fait face, et exerce une action inverse. L'enfant atteint par cette infirmité motrice cérébrale se trouve dans l'incapacité d'accomplir une dorsiflexion du pied, (relever la pointe du pied). La démarche normale, comportant un talon rasant le sol à chaque pas, est impossible et remplacée par une marche sur la pointe des pieds. Ceci entraîne un déséquilibre du bassin quand le phénomène est unilatéral (c’est-à-dire d’un seul côté). Progressivement, cette sollicitation anormale pendant la marche entraîne une détérioration des articulations coxo-fémorales (de la hanche) et une déviation de la colonne vertébrale.

L’utilisation de la toxine botulique peut, semble-t-il, améliorer nettement cette pathologie.

Aucun commentaire pour "Equinisme (enfant atteint d’infirmité motrice cérébrale)"

Commentez l'article "Equinisme (enfant atteint d’infirmité motrice cérébrale)"