Eaux (perdre les)

Perdre les eaux signifie en langage commun la rupture de l’amnios qui est l’annexe embryonnaire constituant une poche emplie de liquide amniotique dans lequel baigne le fœtus, elle est appelée poche des eaux chez la femme enceinte.

Le liquide amniotique possède de nombreuses propriétés :

  • Protection de l’enfant contre les écarts de température
  • Protection contre les infections
  • Protection contre les chocs extérieurs

Constitué d’eau, transparent, il contient également des cellules du fœtus (amniocytes). Ce liquide dont le volume augmente progressivement au cours de la grossesse, est fabriqué par les membranes qui entourent le fœtus mais également de l’urine du fœtus et du liquide provenant des poumons de celui-ci.

Constamment renouvelé, le liquide amniotique est avalé par le fœtus puis éliminé par l’intermédiaire de ses urines.

Au moment de l’accouchement, ce liquide s’échappe, après la rupture de la poche des eaux (amnios), qu’elles soient spontanées aux provoquées, et permet ainsi la lubrification des voies génitales facilitant le passage de l’enfant à travers celles-ci.

L’examen du liquide amniotique à l’intérieur de l’utérus de la maman s’effectue grâce à l’utilisation d’un instrument appelé amnioscope. L’amnioscopie permet de déceler une coloration anormale du liquide amniotique. En effet si celui-ci présente un aspect verdâtre, c’est la traduction de l’émission de méconium (qui est la première selle du fœtus), dans le liquide amniotique, ce qui indique une souffrance fatale. L’accouchement devra alors être provoqué par rupture de la poche des eaux en utilisant une pince.

L’amniocentèse qui consiste en un prélèvement de liquide amniotique à travers la paroi abdominale et utérine, permet l’étude cytologique c’est-à-dire des cellules qu’il contient. Cette étude permet la visualisation des chromosomes et ainsi d’éventuelles malformations fœtales.

L’échographie, qui est l’examen actuellement incontournable en gynécologie, détermine avec précision la quantité du liquide amniotique chez une femme enceinte. Celle-ci, en fin de grossesse est de 1 litre et demi. Elle peut apparaître en excès (on parle alors d’hydramnios) ou en insuffisance, (il s’agit d’oligoamnios).

L’oligoamnios traduit généralement une malformation du fœtus, l’hydramnios se rencontre essentiellement chez les femmes enceintes diabétiques ou porteuses d’enfants diabétiques ou encore atteintes de malformations digestives.

Forum : discussions concernant "Eaux (perdre les)"

  • ... ventre sous suveillance, après une rupture de la poche des eaux ? j'ai entendu dire que l'on pouvait perdre les eaux (et non fissurer) et garder encore bébé qq temps dans le ventre : ...
Lancez une discussion sur le forum

Aucun commentaire pour "Eaux (perdre les)"

Commentez l'article "Eaux (perdre les)"