Dent de sagesse

Définition 

La dent est la troisième molaire permanente. Les dents de sagesse sont en nombre de quatre (variable selon les individus) rarement plus, généralement moins.
Si, habituellement l'être humain possède quatre dents de sagesse certains individus peuvent en posséder moins de quatre ou plus de quatre.

Le traitement de la dent de sagesse repose essentiellement sur son extraction (avulsion thérapeutique : on la retire). Dans l'attente de cette extraction il est néanmoins possible d'utiliser des antibiotiques associés à une désinfection locale par bains de bouche antiseptiques.

L'extraction de la dent de sagesse peut être effectuée par un chirurgien-dentiste. Néanmoins il est nécessaire de savoir que tous les praticiens dentologues n'effectuent pas obligatoirement ce geste thérapeutique. Le plus souvent ce sont les stomatologues et chirurgien maxillo-faciale qui pratiquent ce genre d'intervention. L'intervention consiste banalement à retirer la dent après avoir effectué une anesthésie locale, ou bien générale, quand on estime cela nécessaire (nombre de dents, enfant, personne anxieuse etc.).

Il faut extraire une dent de sagesse au moment d'un traitement orthopédique quand la poussée des dent de sagesse est susceptible de modifier le bon d'alignement des autres dents.
Il faut également extraire une dent de sagesse si l'on constate l'apparition de douleurs qui font suite au blocage de la sortie de la dent de sagesse. Les douleurs que l'on ressent au niveau des articulations temporo-mandibulaire (articulation située au niveau de l'oreille) surviennent également quelquefois après une modification de l'emplacement des autres dents.
En cas d'infection, essentiellement si la couronne (partie de la dent qui sort de la gencive) n'est apparue que partiellement, il se constitue un cul-de-sac gingival dans lequel des débris alimentaires sont susceptibles de stagner, faisant pulluler secondairement des bactéries et provoquant alors une inflammation, qui non traitée, est susceptible de dégénérer en abcès avec apparition de pus, cellulite autrement dit d'inflammation et d'infection des tissus mous de voisinage.
En cas de fragilisation de la dent voisine à cause d'une poussée de la dent de sagesse, exposant ainsi à l'apparition de carie, il est également nécessaire de procéder à l'extraction d'une dent de sagesse.

Les complications susceptibles d'apparaître après une extraction de dent de lait sont les suivantes :

  • Altération d'un nerf sensitif pouvant entraîner l'apparition d'une anesthésie plus ou moins importante, quelquefois complète, dans le territoire qui correspond (moitié de la mâchoire et lèvre). Il s'agit de la complication la plus handicapante pouvant survenir.
  • Alvéolite dentaire c'est-à-dire inflammation de l'alvéole (orifice dans la mâchoire ou était positionnée la dent).
  • Saignements qui persistent  et qui nécessitent une coagulation locale par application d'Exacyl entre autres.
  • Infection.
  • Lésion traumatique de la mandibule.
  • Lésion traumatique de l'articulation temporo-mandibulaire (lieu où s'articule la mandibule c'est-à-dire la mâchoire inférieure avec le crâne).
  • Complications neuropsychologiques et psychiatriques à type de dépression, entre autres.

Voir également:
Dentition.
Denture.

Épidémiologie 

Le terme de dent de sagesse vient du fait, sans doute, que la troisième molaire apparaît plus tardivement que les autres dents.

Selon les pays elle porte des noms différents.

Ainsi en Corée il s'agit de la dent de l'amour ou au Japon il s'agit de la dent que les parents ne connaissent pas.

En Turquie la dent est nommée dent de 20 ans.

Anatomie 

L'absence d'émergence, c'est-à-dire de sortie de la dent en totalité de la gencive comme les autres dents de la bouche, s'explique la façon suivante.

Soit il existe un manque de place qui s'explique par le fait que la dent de sagesse se situe généralement au niveau de la branche montante de la mandibule (mâchoire inférieure).

Cette position bloque généralement la sortie de la dent à l'air libre.

La deuxième explication de l'absence d'émergence et le fait que les dent de sagesse ont généralement des axes d'éruption anormaux et des formes très variables.

Elles peuvent par exemple venir buter contre une molaire normale.

Quand la dent de sagesse est à moitié en bouche, ce qui traduit qu'elle est enclavée autrement dit qu'elle ne pourra pas sortir, cela signifie qu'elle vient buter contre le collet  (partie de la dent située entre la couronne et la racine) de la deuxième molaire.

2 commentaires pour "Dent de sagesse"

Portrait de PierreDeschamps
J'aime 0

La plupart des personnes n'ont aucune complication après l'extraction des dents de sagesse. Comme les sinus et les dents de sagesse sont à proximité, cela peut donner lieu à des problèmes de sinus. En tout cas, en peu de temps, tout se réglera.

Pierre | http://www.centredentaireclaudiasirois.com/fr/nos_services.html

Portrait de Louis Gaillard
J'aime 0

J'ai trouvé cet article sur les dents de sagesse très instructif. Moi, je ne savais pas que l'on pouvait avoir plus ou moins de 4 dents de sagesse. Je vous remercie donc de ce partage si fascinant sur ce genre des dents, et je vous souhaite une bonne continuation. http://www.dentisteberthier.com

Commentez l'article "Dent de sagesse"