Débridement débrider

De façon générale, le débridement est le fait de libérer ce qui serre, comme lors de l'étranglement d'un organe. Ceci s'obtient en sectionnant ce qui le comprime grâce à une intervention chirurgicale. L'un des exemples les plus connus est le débridement du collet d'une hernie étranglée. Dans ce cas, l'étranglement vient du fait qu'il se crée une bride dont les structures fibreuses anormales sont le résultat de bandelettes ou zones d'adhérences qui relient deux éléments anatomiques.

Le terme de débridement est utilisé également pour les larges ouvertures qui sont pratiquées dans les foyers purulents tels qu'une plaie ou un ulcère. Dans ce cas, le débridement consiste à ôter les adhérences fibreuses qui se sont développées entre les tissus : ce geste permet le nettoyage.

Le débridement d'un abcès consiste à effectuer une ouverture puis à décoller les adhérences fibreuses entre les tissus et enfin à enlever les lamelles fibreuses qui cloisonnaient l'intérieur de cet abcès, gênant du même coup l'évacuation du pus, des sérosités et des débris tissulaires nécrosés (morts) présents dans cet abcès. Généralement, et plus particulièrement dans les plaies des ulcères variqueux de la jambe, le débridement mécanique est associé à un débridement enzymatique.

Le débridement enzymatique utilise un produit qui est la streptokinase. La streptokinase est une enzyme, c'est-à-dire une protéine permettant d'accélérer les réactions à l'intérieur de l'organisme sans se modifier elle-même et sans modifier les composants qui participent à cette réaction. Cette enzyme est produite par des streptocoques hémolytiques (variété de bactéries) qui sont capables de digérer la fibrine et de dissoudre les caillots sanguins. La fibrine fait partie d'un ensemble de protéines constituant une sorte de bouchon dont le but est d'arrêter le saignement : c'est l'obturation de la plaie.

Le débridement est également utilisé dans le but d'obtenir la dilatation chirurgicale d'un orifice naturel, permettant de cette manière l'évacuation d'un corps étranger ou d'un épanchement (présence anormale d'une collection de liquide ou de gaz dans une région du corps).

Exemple de débridement chirurgical : celui de hernie ombilicale.
Il s'agit d'une masse circonscrite formée par la saillie plus ou moins volumineuse d'une portion de l'intestin à travers l'anneau ombilical (le nombril). Elle est plus fréquente chez la femme et les sujets ayant une tendance à l'obésité. Cette pathologie peut évoluer vers un étranglement herniaire à l'origine d'une compression des tissus et des vaisseaux se trouvant au niveau du col (orifice de la hernie) et pouvant entraîner une occlusion intestinale, c'est-à-dire un arrêt du passage des gaz et des aliments. Ceci se traduit par des vomissements et un ballonnement. La hernie devient alors sensible quand on la touche, plus particulièrement quand elle est volumineuse. Elle devient alors irréductible (on ne peut plus la faire diminuer de volume). Le débridement consiste à intervenir chirurgicalement (hermiorraphie). C'est l'unique traitement de la hernie. Après avoir effectué une réintégration (remise en place) du contenu de la hernie, on obtient grâce à la suture de la paroi abdominale une fermeture plus ou moins durable de l'orifice que l'on a préalablement obturé à l'aide d'une prothèse en matière synthétique.

Aucun commentaire pour "Débridement débrider"

Commentez l'article "Débridement débrider"