CPK & Zocor

Voir également CPK (créatine phosphokinase)

Les recommandations suivantes sont tirées du Vidal

Il est recommandé de pratiquer des tests fonctionnels hépatiques (vérification du fonctionnement des cellules du foie en effectuant des dosages en laboratoire des SGOT et des S. G. P. T) avant le début du traitement puis régulièrement au cours du traitement.
Quand les transaminases (SGOT, SGPT) augmentent, une attention toute particulière devra être portée. Dans ce cas, les dosages sont répétés rapidement et effectués plus fréquemment par la suite.

En cas d'élévation des transaminases au-delà de trois fois la limite supérieure de la normale et au cas où l'élévation persisterait, il convient d'arrêter le traitement.

Il existe des élévations légères et transitoires du taux de CPK qui sont d'origine musculaire. Elles n'ont habituellement pas de retentissement...

Une atteinte musculaire doit être évoquée chez les patients qui présentent des douleurs musculaires diffuses ou une élévation importante de la créatine phosphokinase (CPK) d'origine musculaire supérieure à cinq fois la normale. Dans ces conditions, le traitement sera arrêté.

Ce médicament ne doit pas être utilisé concomitamment avec une consommation importante d'alcool.

Aucun commentaire pour "CPK & Zocor"

Commentez l'article "CPK & Zocor"