Champignons (intoxication par les)

Il existe environ 100 000 espèces de champignons comprenant des champignons vénéneux dont l'ingestion est susceptible d'entraîner une intoxication pouvant se manifester soit immédiatement soit après une période d'incubation (période allant de la pénétration du produit toxique contenu dans les champignons jusqu'à l'apparition des premiers signes d'intoxication) variable selon le type de champignon ingéré.
On distingue plusieurs sortes d'intoxication en relation directe avec la toxine responsable et les effets qu'elle entraîne.

Il apparaît à l'évidence qu'il est formellement déconseillé de manger des champignons non identifiés avec certitude. Il semble indispensable d'autre part d'apprendre à reconnaître les espèces dangereuses.

L'intoxication phalloïdienne et paraphalloïdienne est due à l'ingestion d'amanite phalloïde printanière ou vireuse et de lépiote. Les toxines responsables sont des anatoxines et des phallotoxines.

Symptômes
Apparition des premiers symptômes de 1 à 24 heures après l'ingestion sous forme de :
Gastro-entérite violente pouvant s'accompagner d'une déshydratation (perte de liquide)

Vomissements
Crampes musculaires
Douleurs musculaires
Hépatique (inflammation du foie)
Atteinte rénale
Problèmes de coagulation sanguine parfois

Complications
La mort occasionnée dans 95 % des cas par les amanites phalloïdes survient chez 50 % des enfants âgés de moins de dix ans, et 10 % chez les adolescents et les adultes.

Diagnostic
Le reste des champignons doit être examiné par un mycologue (spécialiste des champignons).
Il faut si possible faire effectuer un dosage radio immunologique de la toxine en cause dans les urines.

Traitement
Lavage gastrique associé à des lavements évacuateurs
Aspiration du contenu du duodénum (partie de l'intestin)
Réhydratation intensive (apport important de liquide) associée à des électrolytes (sodium potassium etc.)
Diurèse forcée (nécéssité d'accentuer l'élimination des urines)

Il a été proposé :
Des perfusions de benzylpénicilline
Une exsanguinotransfusion (changement du sang du malade)
Des perfusion d'acide thioctique

Intoxication para phalloïdienne
L'intoxication muscarinienne appelée également sudorienne (apparition de sueurs) est due à certains champignons (inocybes de patouillardet, clitocybe blanc, pleurote de l'olivier) qui contiennent une toxine appelée la mescaline. Elles provoquent :

Symptômes
Après un temps d'incubation de 1 à 2 h:
Une abondante sueur
Des troubles digestifs
Un larmoiement
Une transpiration importante
Une hypotension artérielle (diminution de la tension artérielle)
Un petit myosis (diminution du calibre des pupilles)
Des troubles de la vue
Une hypersalivation (fabrication d'une quantité excessive de salive)
Des syncopes parfois
Des bouffées de chaleur
Une bradycardie (diminution du rythme cardiaque)
Un œdème pulmonaire (présence d'eau dans les poumons)
Une hémolyse (destruction des globules rouges)
Une diminution de la quantité des urines voir et l'absence totale d'urine (anurie)

L'évolution est favorable

L'intoxication panthérienne ou atropinique due à l'ingestion d'amanite panthère (fausse oronge ou amanite mouche).
Symptômes
Après une incubation de 1 à 5 cœur:
Une gastro-entérite
Des vertiges
Une mydriase (ouverture du calibre des pupilles)
Des troubles neurologiques
Une agitation
Une délire

Evolution
Favorable

L'intoxication gyromitrienne est due à l'ingestion de gyromytre frais entraîne 24 heures après l'ingestion :

De diarrhée
De nausées
De vomissements éventuellement
HD'une hémolyse (destruction des globules rouges)
De troubles neurologiqus avec :
Agitation
Convulsions

L'intoxication nitritoïde appelée également syndrome de l'éréthisme cardio-vasculaire due à l'ingestion de coprin noir associée avec une boisson à base d'alcool, elle entraîne :

Une vasodilatation (ouverture du calibre des vaisseaux) responsable d'une coloration rouge très importante du visage
Une tachycardie (accélération du rythme du cœur)
Une hypotension artérielle (diminution de la tension artérielle)

L'intoxication orellanienne est provoquée par l'ingestion de cortinaires dont certaines se manifestnt au bout de 1 à 2 semaines après l'ingestion de ces champignons, elle entraîne des lésions importantes des reins se traduisant par une anurie (absence d'urine).

L'ergotisme appelé également feu de Saint-Antoine est du à l'ingestion de l'ergot du seigle ( parasite du seigle)
Symptômes
Troubles de la vascularisation des extrémités susceptibles d'entraîner une gangrène (destruction des tissus par insuffisance d'apport en oxygène)

Ou bien
Une atteinte du système nerveux central avec :
Des convulsions spasmes
Un délire
Des crampes

Forum : discussions concernant "Champignons (intoxication par les)"

  • champignons ... Par wakka le 01/04/09 à 01h00 ... lu dans un livre que les admis au urgences pour syndrome d'intoxication psilocybienne étaient traités avec des benzodiazepines... mais ...
Lancez une discussion sur le forum

Aucun commentaire pour "Champignons (intoxication par les)"

Commentez l'article "Champignons (intoxication par les)"