Chagas (myocardite survenant au cours de la maladie de)

La myocardite survenant au cours de la maladie de Chagas est provoquée par le protozoaire (parasite) : Trypanosoma cruzi. Cette maladie est transmise par un insecte et peut induire une inflammation relativement étendue du muscle cardiaque qui devient apparente seulement plusieurs années après l'infection par Trypanosoma cruzi.

En Amérique centrale et en Amérique du Sud la maladie de Chagas est l'une des causes les plus fréquents de cardiopathies. À tel point qu'environ 20 à 75 % des patients travaillant en milieu rural en sont atteints. Même dans certains pays industrialisés comme les États-Unis on remarque une recrudescence des myocardites, en raison de l'immigration de patients à partir de région d'endémie. Cette variété de myocardite se caractérise par une dilatation des cavités du cœur, un épaississement, et un durcissement des parois des ventricules ainsi qu'un anévrisme (création d'une poche supplémentaires) à la pointe du ventricule gauche. Chez quelques patients on constate également la formation de thrombus (caillot sanguin) à l'intérieur même du myocarde. Le taux de survie de cette variété de myocardite est faible. En effet, son évolution se fait vers une défaillance de la pompe cardiaque survenant progressivement. Pour les spécialistes l'électrocardiogramme montre généralement un bloc de branche droit et hémibloc antérieur gauche susceptible d'évoluer vers un bloc auriculo-ventriculaire complet. Electrocardiogram ne révèle quelquefois qu'une atteinte de la paroi postérieure du ventricule gauche et un respect relatif des mouvements septaux. La myocardite de Chagas s'accompagne le plus souvent de troubles du rythme cardiaques survenant pendant ou après un effort. Son traitement fait appel à l'amiodarone par voie orale (sous forme de comprimés) particulièrement efficace contre la tachyarythmie (arythmie du cœur rapide). Il est quelquefois nécessaire d'implanter un stimulateur en raison de l'atteinte progressive des voies de conduction intracardiaques et de la survenue des troubles sévères de la conduction entre les oreillettes et les ventricules.

Le terme de myocardite est utilisé habituellement pour désigner l'inflammation du myocarde (muscle cardiaque) le plus souvent due à une maladie infectieuse.

Mécanisme
L'inflammation des fibres musculaires est accompagnée d'une inflammation du tissu interstitiel (tissu soutenant les fibres musculaires) avec une altération des myofibrilles (fibres musculaires) et chez certains individus cette inflammation est associée à l'apparition d'un tissu fibreux (ayant perdu son élasticité naturelle).

Les autres causes de myocardite sont

Les virus et tout particulièrement les virus Coxsackie du groupe B, VIH, grippe, oreillon.
Les bactéries (Staphylococcus aureus, entérocoque, diphtérie).
Les champignons
Les protozoaires
Les métazoaires
Les rickettsioses
Spirochète (maladie de Lyme)

Les autres causes à l'origine du myocardite sont (liste non exhaustive) : Une intoxication chimique ou médicamenteuse. Une irradiation Un rhumatisme articulaire Une sensibilité particulière un agent physique On distingue de nombreuses myocardites :

· La myocardite De Fiedler découverte en 1920 appelée également myocardite interstitielle de Fiedler
· Les myocardites bactériennes
· La myocardite diphtérique
· La myocardite à cellules géantes
· La myocardite de Lyme.
· La myocardite non spécifique
· La myocardite pigmentaire
· Le syndrome endocrino-hépato-cardiaque
· La myocardite du sujet jeune à l'origine d'une mort subite au cours d'un effort violent

Aucun commentaire pour "Chagas (myocardite survenant au cours de la maladie de)"

Commentez l'article "Chagas (myocardite survenant au cours de la maladie de)"