Atrophie ou fonte musculaire

Définition 

Diminution du volume de la masse musculaire, en général secondaire à la baisse de l'activité physique voire à sa suppression totale.

Classification 

Elle se rencontre également dans certaines maladies (liste non exhaustive) : Sclérose latérale amyotrophique : atrophie musculaire insidieuse et qui débute aux petits muscles de la main, s'accompagnant de fourmillements et de fibrillation (tremblements de petits faisceaux musculaires) Syphilis touchant la moelle épinière, dont le diagnostic ne peut se faire que par la ponction lombaire (prélèvement de liquide céphalo-rachidien dans la colonne vertébrale) Syringomyélie (anesthésie dissociée : le patient ne ressent plus la chaleur ni la douleur alors qu'il continue à percevoir les sensations tactiles). Syndrome de Guillain-Barré s'accompagnant de douleurs à la pression des muscles et de sensation de fourmillements, de troubles tactiles à type de diminution ou d'abolition de la sensibilité. Les patients souffrant du syndrome de Guillain-Barré peuvent présenter une accélération du rythme cardiaque et une augmentation de la tension artérielle. L'utilisation de la cortisone (minéralocorticostéroïdes). Les corticostéroïdes peuvent présenter quelque danger, essentiellement quand ils sont utilisés en dépit du bon sens, car ils possèdent de nombreux effets délétères (secondaire) et présentent de ce fait des contre-indications.

Aucun commentaire pour "Atrophie ou fonte musculaire"

Commentez l'article "Atrophie ou fonte musculaire"