Angiographie

Examen radiologique qui permet de visualiser certaines artères et certaines veines, ainsi que leurs branches de division, après utilisation d’un produit de contraste que l’on injecte dans le courant sanguin.

L’angiographie est un examen qui explore l’intérieur des vaisseaux (lumière) pour y déceler d’éventuelles lésions comme une sténose (rétrécissement secondaire à un dépôt d’athérome = dépôt de lipides sur les parois artérielles), un anévrisme (dilatation des artères dans une zone bien délimitée), ou l’occlusion d’un vaisseau par un caillot sanguin ou graisseux, entre autres.

Toutes les artères de l’organisme peuvent être explorées : celles du cerveau, des poumons, du cœur (coronarographie), de la moelle épinière (angiographie médullaire), des membres supérieurs et inférieurs, des viscères comme les reins, etc…

Indications
L’angiographie est utilisée notamment en cas de :

  • Dissection aortique, ou anévrysme disséquant : rupture d’une partie de la longueur de l’aorte et plus particulièrement de la média (la deuxième des trois tuniques composant la paroi d’une artère).

  • Malformation artérielle ou veineuse

  • Certains chirurgiens, avant d’envisager une opération, préfèrent préparer celle-ci en étudiant les rapports anatomiques existant entre les vaisseaux et la lésion à opérer.

  • Il arrive que certaines embolisations (obturation thérapeutique d’un vaisseau), de même que l’injection d’une chimiothérapie localisée, nécessitent au préalable une angiographie.
Les contre-indications

  • Grossesse

  • Prise d’anticoagulant (elle devra être réduite voire supprimée si possible)

  • Allergie aux produits contenant de l’iode, mais également toute allergie (eczéma, asthme etc.), nécessitant parfois un traitement antiallergique qui devra être suivi pendant les jours précédant l’examen

  • Tension artérielle relativement basse

  • Insuffisance rénale grave
Technique
Le but est d’injecter un produit de contraste dans l’artère à explorer. Pour cela, le praticien va introduire un petit tuyau souple (cathéter) dans un vaisseau de gros calibre : une artère carotide du cou ou une artère humérale. Parfois le choix est porté sur une artère fémorale au pli de l’aine.
La progression du cathéter est suivie sur un écran de contrôle. Arrivé sur les lieux de l’angiographie, le radiologue injecte le produit de contraste, à base d’iode opaque aux rayons X, et procède à la prise des images radiologiques. Il ne reste plus qu’à retirer le cathéter et à comprimer le point de ponction à la sortie de celui-ci.

Il existe plusieurs types d’angiographies

  • L’angiographie conventionnelle est la plus classique. Il s’agit d’un examen radiologique avec prise de clichés des vaisseaux sanguins et enregistrement du cheminement du produit injecté par une série de plusieurs clichés espacés.

  • L’angiographie par imagerie par résonance magnétique, appelée également angio-IRM

  • L’angiographie digitalisée, appelée également numérisée, nécessite un traitement informatique des images effectué par le radiologue, qui utilise une caméra particulière. L’angiographie numérisée se fait en deux temps. Après la saisie d’images vidéo sur un amplificateur de brillance, il est nécessaire d’améliorer les images obtenues, en leur soustrayant les données obtenues radiologiquement qui n’ont aucun rapport avec l’artère ou la veine à étudier. C’est le cas par exemple de certaines structures osseuses ou viscérales susceptibles de parasiter la visualisation des clichés.

  • L’angiographie rétinienne (angiofluorographie) est basée sur le même principe que l’angiographie classique : elle utilise, pour visualiser la rétine et la choroïde (et plus particulièrement leur vascularisation), un produit fluorescent, la fluorescéine (fluorescéinate de sodium), ou quelquefois parfois un autre produit : le vert d’indocyanine. Grâce à cet examen , il est possible d’effectuer une analyse précise des anomalies circulatoires de la rétine.
    Avant l’injection, l’ophtalmologiste procède à un examen du fond d’œil et à la prise de différents clichés.
    Une fois l’injection effectuée, le colorant est transporté à travers le courant sanguin dans le réseau artériel et veineux de la rétine. Cet examen est un moyen irremplaçable pour connaître les anomalies des vaisseaux et secondairement celles de la rétine. Cet examen est particulièrement utile pour établir le diagnostic et le traitement de certaines maladies de l’œil. Elle permet de guider le traitement, surtout quand celui-ci nécessite une photocoagulation au laser. La rétinopathie secondaire à un diabète ou à une dégénérescence de la rétine est révélée par une angiofluorographie. Le déroulement de l’examen ne nécessite pas d’hospitalisation, c’est-à-dire qu’il peut se réaliser en ambulatoire. La dilatation préalable des pupilles est indispensable à sa réalisation. Pour cette raison, il est conseillé aux patients devant subir cet examen de venir soit accompagnés soit en transport public pour se rendre chez le spécialiste. En effet, le retour seul au domicile est contre-indiqué en raison de l’incapacité du patient à conduire son véhicule.
    Chez certains patient, il faudra parfois envisager la prise de médicaments pour éviter les effets secondaires susceptibles de survenir après l’injection de la fluorescéine (réaction allergique notamment).
    La fluorescéine injectée est indolore sauf, bien entendu, si le colorant passe à côté de la veine, ce qui ne doit pas inquiéter le patient, et qui est sans gravité. L’ensemble de l’organisme va prendre une couleur jaunâtre, les parties visibles comme la peau permettront de mettre en évidence cette coloration. Le blanc de l’oeil et les muqueuses seront également colorées. Ceci survient quelques minutes après l’injection mais disparaît complètement au bout de six heures environ. Le patient doit également être prévenu que ses urines auront une coloration jaune brunâtre pendant vingt-quatre heures environ. Enfin, les selles seront vertes en cas d’utilisation du vert d’indocyanine pour effectuer l’examen.
Les effets secondaires possibles de cet examen sont :

  • Nausées

  • Vertiges, voire malaise devant disparaître après avoir allongé le patient

  • Vomissements susceptibles de survenir une à deux minutes après l’injection mais disparaissant en quelques secondes

  • Prurit (démangeaison)

  • Réaction allergique avec choc anaphylactique. Parfois, un contact ultérieur avec cet allergène provoque une réaction violente. Ceci s’appelle un choc anaphylactique, il se traduit essentiellement par une insuffisance circulatoire aigüe pouvant entraîner la mort. Des troubles respiratoires et cutanés peuvent apparaître plus tardivement si l’individu est encore en vie.

  • Bronchospasme (diminution de calibre des bronches, entraînant une difficulté à respirer) Les contre-indications sont la prise de bêtabloquants et de certains autres médicaments et les antécédents d’allergies, cutanées, respiratoires ou alimentaires. En cas de grossesse, il ne faut pas utiliser le vert d’indocyanine En cas d’utilisation de la fluorescéine, il existe une excrétion de ce produit dans le lait maternel : pour cette raison, il est conseillé d’interrompre l’allaitement pendant les 2 jours suivant l’examen. En ce qui concerne l’indocyanine, les effets liés à l’allaitement ne sont pas connus
Révisé le 20/04/2001

Forum : discussions concernant "Angiographie"

  • angiographie oculaire ... suite à une angiographie que j'ai passé le 13 mars ma vue n'ai pas revenue normalement ...
  • angiographie ... suis toute nouvelle je voudrais savoir si lorsqu'on fait une angiographie on risque de mourir ce n'est pas pour moi mais pour une amie. on ...
  • ... suis atteint moi d'une DMLA forme "humide". Résultats de l'angiographie : Syndrome maculaire de l'oeil gauche, néo-vaisseaux choroïdiens ... trois injections à 1 mois d'intervalle avec contrôle par angiographie et OCT un mois après la dernière. Et éventuellement une 4ème ...
  • ... par un autre moyen ? J'avais fait, il y a 2 ans, une angiographie qui avait nécessité un lavement des intestins et je n'ai pas eu ...
  • ... d'intervenir . examen du fond de l'oeil ; I R M ; puis angiographie ont décelé 1 trou maculaire dans chaque oeil. nous voyons ...
Lancez une discussion sur le forum

Aucun commentaire pour "Angiographie"

Commentez l'article "Angiographie"