Angioblastome

Définition 

Un angioblastome est une tumeur vasculaire rouge brillant, en relief, touchant les vaisseaux, et située au niveau du système nerveux et plus spécifiquement en arrière du cerveau (fosse cérébrale postérieure).

On distingue également des formes situées dans la peau, sous la peau, ou les deux à la fois (mixtes). 

Généralités 

Pour certains scientifiques, cette variété d’angiome est susceptible d’évoluer comme une tumeur maligne (cancer) et présente de ce fait, un aspect embryonnaire. 

Cette tumeur vasculaire, est formée de vaisseaux sanguins qui sont essentiellement des capillaires dilatés (dont le diamètre est agrandi) et agglomérés, présentant une caractéristique particulière : l’accélération de la reproduction des cellules endothéliales (cellules recouvrant l’intérieur de ses vaisseaux). 

Épidémiologie 

L'angioblastome n’apparaît pas à la naissance mais seulement au cours du premier mois de la vie, puis augmente progressivement au cours de la première année, et se stabilise enfin en quelques mois.

A l’âge de 5 à 6 ans environ, la moitié des formes situées dans la peau disparaissent sans traitement.

Un peu plus tard, vers 7 à 8 ans, 75 % disparaissent.

Enfin à 10 ans 90 %.

Classification 

Il existe plusieurs types d’angioblastome au niveau de la peau :

  • L’angioblastome sous-cutané, est recouvert d’une peau légèrement teintée en bleu, et parfois parcourue par de fines télangiectasies (vaisseaux de forme sinueuse), chaudes et parfois pulsatiles (présentant des battements comme le pouls). Son apparition est plus tardive, et cette variété d’angioblastome se stabilise vers 6 à 9 mois.
  • L’angioblastome tubéreux superficiel, de couleur rouge vif, saillant ressemblant à une fraise écrasée, très évolutif, apparaît à la naissance puis n’évolue plus à partir du quatrième mois.
  • L’angioblastome tubéreux mixte est à la fois superficiel et profond, et toutes les localisations sont possibles. Son volume est parfois très important voire monstrueux, envahissant quelquefois l’ensemble du visage. Son évolution peut se faire de différentes façons :
    • Ulcération (création d’une plaie plus ou moins superficielle) spontanée.
    • Obstruction quand il est à proximité d’un orifice naturel, compression d’un organe, ou d'un tissu voisin.
    • Quelquefois, son évolution est maligne et envahissante surtout à proximité des lèvres et au niveau du périnée (bassin). Sa régression est parfois spontanée, jusqu’à l’âge de 7 ans, néanmoins des séquelles sont possibles, elles sont fonction de son volume et de la destruction des tissus qui l’engendraient.

Aucun commentaire pour "Angioblastome"

Commentez l'article "Angioblastome"