Anesthésie transtrachéale

Définition 

L'anesthésie trans-trachéale est une technique essentiellement utilisée dans le cadre d'une intubation difficile (difficulté à mettre la sonde d'intubation dans la trachée).

Généralités 

Une anesthésie habituelle s'effectue normalement avec utilisation d'un laryngoscope standard. L'intubation utilisée en anesthésie générale, est mise en place juste après le commencement de l'endormissement. Ce geste consiste à faire pénétrer à l'intérieur de la trachée, une sonde qui est destinée à assurer la liberté des voies aériennes durant l'intervention. L'introduction se fait à partir de la bouche, ou à partir d'une narine. Le tube mesure environ 6 à 8 mm de diamètre pour un adulte, et 2,5 à 6 mm pour un enfant. Le plus souvent, l'anesthésiste utilise un laryngoscope qui est un appareil permettant de récliner (positionner en arrière, et sur le côté) la langue qui, sans ce geste empêcherait l'intubation.

Il permet également de visualiser la glotte, c'est-à-dire l'orifice supérieur du larynx (partie initiale des voies aériennes qui sont situées au-dessus de la trachée, à l'entrée de celle-ci). Le ballonnet situé à l'extrémité du tube plastique souple servant à l'intubation est gonflé contre la paroi de la trachée, assurant de cette façon l'étanchéité entre le tube et les voies aériennes proprement dites. Cette fonction évite l'inhalation (ingestion, aspiration) du liquide provenant des bronches, ou du tube digestif. Cette méthode permet également de réaliser une ventilation artificielle (insufflation périodique grâce à un ballonnet manuel, ou à un système mécanique servant à faire pénétrer un mélange gazeux par l'intermédiaire de ce tube endo-trachéal jusque dans les poumons). 

L'anesthésie transtrachéale se pratique quand l'anesthésie générale est contre-indiquée, et dans le cadre d'une intubation difficile à mettre en oeuvre.

Aucun commentaire pour "Anesthésie transtrachéale"

Commentez l'article "Anesthésie transtrachéale"