Amibiase (épidémiologie)

Définition 

L'épidémiologie de l'amibiase qui est une maladie parasitaire particulièrement répandue dans le monde entier est la suivante. En médecine, et plus précisément en infectiologie, l'épidémiologie désigne l'étude des différents facteurs conditionnant l’apparition, la fréquence, la répartition et l’évolution des maladies et des phénomènes morbides. Plus clairement l'épidémiologie cherche à comprendre comment une maladie, en l'occurence infectieuse comme l'amibiase, est apparue dans un pays, une région, se répand et se transmet, à quelle fréquence, dans quel pays elle se voit le plus fréquemment, de quelle manière elle évolue et quel type de problèmes elle entraîne.

L'amibiase concerne plus souvent les hommes que les femmes (quatre fois plus).

L'amibiase est une maladie qui comprend diverses manifestations c'est-à-dire qui concernent plusieurs organes et non pas exclusivement l'intestin comme on pourrait le croire mais aussi le foie, les poumons et d'autres localisations plus rares tels que le cerveau où les zones situées autour des reins réalisant ainsi l'amibiase périrénale.

Il s'agit d'une maladie due à la le parasite et précisément un protozoaire. L'amibiase intestinale aiguë et l'abcès hépatique amibien touche environ 50 millions d'individus par an dans le monde aboutissant à environ 100 000 décès dans les zones tropicales et les régions intertropicales, à la suite d'une hygiène insuffisante.

L'amibiase se contracte par l'ingestion de kystes qui proviennent de matières fécales d'individus infectés par l'amibiase.

La transmission peut également être directe par des mains souillées de déjections. La transmission peut se faire également par voie sexuelle entre partenaires infectés (concernant est essentiellement les homosexuels) et de manière indirecte par l'intermédiaire de fruits et de légumes crus contaminés par les selles d'individus infectés. Les mouches et l'eau contaminée peuvent également permettre une dissémination de l'amibiase.

Il existe des individus sains porteurs de kystes particulièrement fréquents dans les zones d'endémie. Les individus sont affectés mais n'ont jamais eu de symptômes c'est-à-dire en quelque sorte n'ont jamais présenté la maladie ou bien alors il s'agit d'individus convalescents d'une amibiase aiguë.
Il est nécessaire de savoir que certains patients souffrant d'un syndrome de dysenterie aiguë sont moins contagieux parce que les trophozoïtes qui sont contenus dans les selles sont fragiles. Les trophozoïtes sont une des formes de l'amibiase.

Pour mieux comprendre la cause de l'amibiase il est nécessaire de savoir que l'agent pathogène c'est-à-dire l'agent responsable de cette maladie est un protozoaire qui porte le nom d'Entamoeba histolytica qui possède un mode d'évolution au cours duquel le germe responsable c'est-à-dire Entamœba histolytica se présente sous deux formes : les trophozoïtes qui se nourrissent de globules rouges, mobiless fragile et les kystes plus petits, de forme arrondie qui sont mobiles et qui s'entourent d'une membrane résistante. Les kystes possèdent la capacité de pouvoir survivre dans le milieu extérieur durant plusieurs semaines, dans le climat tropicale pendant plusieurs jours et dans les climats tempérés. Les kystes sont néanmoins détruits par la cuisson. Quand ils sont avalés ils perdent leur coque à l'intérieur de l'intestin grêle et les trophozoïtes sont libérés. Ensuite ils se multiplient à l'intérieur du côlon aboutissant alors à l'apparition d'une colite banale. Quand ils traversent la muqueuse du côlon, en quelque sorte la paroi de celui-ci, ils peuvent constituer de petits abcès et des ulcères provoquant alors une dysenterie et quelquefois même des hémorragies. Moins fréquemment, les trophozoïtes sont susceptibles de passer à l'intérieur de la circulation sanguine et d'entraîner des lésions au niveau du foie comme par exemple des abcès. Les poumons et le cerveau peuvent également être concernés par les trophozoïtes provenant de la circulation sanguine.

Les pays industrialisés sont également infectés par l'amibiase, bien entendu à un moindre degré, à cause de l'importation, par l'intermédiaire des voyageurs et des immigrants du germe responsable.

Les voyages à l'intérieur des régions tropicales et l'homosexualité chez les hommes favorise l'infection. C'est la raison pour laquelle l'amibiase est de nos jours considérée comme une maladie sexuellement transmissible pour lesquelles les homosexuels constituent un groupe d'individus porteurs de kystes assez fréquemment.

Aucun commentaire pour "Amibiase (épidémiologie)"

Commentez l'article "Amibiase (épidémiologie)"