Acupuncture ou acuponcture

Latin : acus : aiguille et punctura : piqûre.

Définition 

Méthode ou procédé diagnostique et thérapeutique médical employé par les Chinois depuis la plus haute antiquité (plusieurs milliers d'années), consistant à introduire sous la peau, en certains points, des aiguilles métalliques non creuses.

Généralités 

Les points d'acupuncture sont situés (si l'on se réfère à la médecine traditionnelle chinoise) sur des lignes appelées méridiens. La profondeur est rigoureusement déterminée pour chaque pathologie. IndicationsLes indications sont les mêmes que celles de la médecine générale : elles concernent l'ensemble des spécialités (y compris psychiatrie ou plus précisément psychologie pour certaines affections comme le trac, les angoisses, le stress, la nervosité en général).L'acupuncture semble tout particulièrement indiquée quand il existe un problème rhumatismal ou neurologique (névralgie, migraine, contractures, douleurs des membres « fantômes » après amputation).L'allergologie est l'une des spécialités qui fait le plus appel à l'acupuncture. En effet, certaines affections telles que le rhume de foin, l'asthme, les allergies en général peuvent être traitées par l'acupuncture et donnent d'excellents résultats chez certains individus. Il faut citer un domaine dans lequel l'acupuncture joue un rôle croissant, c'est celui de l'anesthésie, qu'elle soit locale ou générale. Très souvent utilisée en chirurgie dentaire, l'analgésie acupuncturale est utilisée en obstétrique (accouchement sans douleur entre autres).

Historique 

Ce sont les Chinois qui ont découvert l'acupuncture entre 4000 et 3000 av. J.-C. Personne ne sait avec exactitude comment a été élaborée cette technique. Sans doute est-ce grâce à l'observation de rémissions inexplicables chez des blessés par flèche ou chez des suppliciés sur lesquels on avait appliqué des pointes très acérées. Des aiguilles de bambous ou de bronze étaient employées pour le traitement. Des silex taillés ont été découverts lors de fouilles, leur datation a été établie vers environ 3000 av. J.-C. Ils attestent des premiers commencements de l'acupuncture.À cette époque, en Chine, la civilisation était bien plus avancée que la civilisation « européenne » à la même époque. Le concept de pathologie recouvrait, contrairement à aujourd'hui, de nombreuses manifestations : cela allait d'une catastrophe naturelle, jusqu'à une véritable maladie en passant par un simple stress.Puis l'acupuncture arriva au Japon en passant par la Corée. Et ce n'est qu'au XIVème siècle que l'acupuncture fut enfin introduite en Europe par l'intermédiaire des récits de voyage de Marco Polo. Ce n'est réellement qu'au XVIIème siècle que l'acupuncture fut connue en Europe. En effet, en 1658, le médecin hollandais Jakob de Bondt, grâce à un volumineux livre en six tomes consacré à l'histoire naturelle et à la médecine des Indes orientales, puis ensuite Wilhelm Ten Rhyne en1683 et Andreas Cleyer en 1686 parlèrent réellement d'acupuncture. Un peu plus tard, Engelbert Kämpfer, médecin personnel du comte von der Lippe, publia à son tour des données sur l'acupuncture. À partir du XVIIe et du XVIIIe siècles, on commença réellement à pratiquer l'acupuncture en Europe et plus précisément dans les cours princières. Enfin, bizarrement, aux cours du XIXème siècle, alors que l'acupuncture commençait à tomber dans l'oubli, on reparla d'elle.Mais l'introduction de l'acupuncture en France a réellement eu lieu à partir des années 1930. C'est environ à ce moment-là que l'ancien consul de France, Georges Soulié de Morant, après un séjour d'environ 20 ans en Chine, rapporta et traduisit des documents et plus particulièrement un traité complet appelé « les grandes règles de l'acupuncture » écrit vers 1601 par Yang Ji.En 1950 eut lieu le 4ème Congrès international d'Acupuncture, à Paris. Des médecins venus de toutes parts et plus particulièrement d'Europe assistèrent à ce congrès pendant lequel il fut mentionné que l'acupuncture était une thérapeutique nouvelle. C'est à partir de ce jour-là que le nombre de consultations d'acupuncture augmenta. Les premières tentatives d'explication scientifique de cette technique commencèrent à la même époque.Mais l'acupuncture avait besoin d'un propulseur médiatique : l'occasion lui en a été fournie en 1972, à l'occasion de la visite en Chine du président Nixon. Ceci permit à cette technique de se développer de façon fulgurante aux États-Unis (grâce à l'immigration chinoise également).Pour terminer, l'enseignement de l'acupuncture en faculté et tout particulièrement à la faculté de médecine de Bobigny (première faculté en France à enseigner l'acupuncture « médicale ») a fait d'elle un complément officiel thérapeutique à la médecine occidentale.

Forum : discussions concernant "Acupuncture ou acuponcture"

  • ... avaient montré que certaines régions du cerveau ( le glutamate agit) étaient particulièrement actives chez les ... d'imagerie du cerveau avant et après un traitement d'acupuncture de quatre semaines comparé à un traitement simulé imitant les sensations de l'acuponcture. Après les quatre semaines de traitement la douleur était ...
Lancez une discussion sur le forum

1 commentaire pour "Acupuncture ou acuponcture"

Portrait de Louis Gaillard
J'aime 0

J'apprécie toujours les articles qui se trouvent ici sur Vulgaris Médical, et celui-ci sur l'acupuncture ne fait pas exception. Moi, j'ai déjà fait pas mal de recherches sur ce sujet, mais c'est la première fois que j'ai vu qu'elle peut traiter les allergies aussi ! Je vous remercie donc de tous ces renseignements sur l'acupuncture, car ils m'étaient très instructifs ainsi qu'utiles. http://www.acumedicina.com/fr/acupuncture.html

Commentez l'article "Acupuncture ou acuponcture"