Septum lucidum

Synonyme : septum pellucidum.

Membrane fine, en position verticale, constituée de deux feuillets de forme triangulaire, qui sépare la ligne située au milieu des cornes antérieures (partie avant) des ventricules latéraux du cerveau.

Les ventricules du cerveau (ou ventricules cérébraux) sont situés dans l’encéphale (système nerveux compris dans le crâne).
On distingue :

  • les 2 ventricules latéraux de chaque hémisphère cérébral (demi-cerveau)

  • le troisième ventricule situé dans le diencéphale (partie du cerveau située entre les deux hémisphères)

  • la quatrième cavité située dans le tronc cérébral (partie de l’encéphale comprise entre la moelle en bas, le cerveau en haut et le cervelet en arrière).

Le premier et le deuxième ventricule cérébral sont habituellement appelés ventricules latéraux. Ils sont creusés dans la profondeur de chacun des deux hémisphères cérébraux et présentent une forme de fer à cheval orientée d’arrière en avant. Chaque ventricule est constitué de :

  • une corne frontale (en avant) située dans le lobe frontal de l’hémisphère cérébral

  • une branche inférieure (corne temporale, sur les cotés du cerveau)

  • une partie postérieure (arrière) qui rassemble les branches inférieure et supérieure et que l’on appelle le carrefour

  • une petite zone supplémentaire, appelée la corne occipitale, qui communique avec le carrefour et se situe dans le lobe occipital (en arrière du cerveau).

Le troisième ventricule cérébral est situé dans la partie centrale du cerveau (diencéphale) et communique avec les ventricules latéraux de chaque côté par le trou de Monro.

Le quatrième ventricule cérébral se situe sous le troisième ventricule, entre le cervelet (derrière) et le tronc cérébral (devant). Ce ventricule communique avec le troisième ventricule par l’aqueduc de Sylvius, et avec la surface de l’encéphale par trois orifices qui sont le trou de Magendie et les deux trous de Luschka. Enfin, ce ventricule communique avec le reste de la moelle épinière par l’intermédiaire d’un canal allant du bas du quatrième ventricule vers le canal de l’épendyme situé au centre de la moelle épinière.

Rôle Sur les parois internes des ventricules se trouvent les plexus choroïdes, dont le rôle est de sécréter du liquide céphalorachidien qui s’écoule de haut en bas, c’est-à-dire des ventricules latéraux vers le troisième puis le quatrième ventricule, pour terminer dans les méninges où il est résorbé (récupéré) puis éliminé.

Aucun commentaire pour "Septum lucidum"

Commentez l'article "Septum lucidum"