Nursing

Voir également infirmière, professionnels de la santé.

Le terme nursing est un anglicisme (traduction anglaise du terme soin) qui désigne les soins infirmiers et plus précisément l'ensemble des soins d'hygiène et de confort qui sont donnés à un malade ayant perdu son indépendance (autonomie). Les soins infirmiers sont également assurés par les auxiliaires de santé. Dans le cadre des établissements IFSI (institut de formation des soins infirmiers), en France, une formation est donnée aux étudiantes et aux étudiants infirmiers. La prise en charge des soins infirmiers par les caisses d'assurance maladie nécessite une prescription médicale par un médecin traitant.

Les soins d'hygiène et de confort consistent à effectuer la toilette plus ou moins complète du patient et à désinfecter les personnes dans le coma. Ils permettent d'améliorer l'état du patient. Il s'agit, entre autres, de repositionner le patient de l'asseoir confortablement et de l'installer dans son lit.

La prévention, chez une personne alitée, permet de prévenir d'éventuelles complications liées à une immobilisation survenant au cours de certaines pathologies comme :
Une phlébite
Une affection majeure (infection, cancer)
Des escarres

Les soins infirmiers consistent également à effectuer une surveillance de l'alimentation et un maternage chez certains patients qui le nécessitent.

En présence d'escarres il faut non seulement apporter des soins appropriés aux patients mais en plus respecter un équilibre alimentaire (nourriture suffisamment riche notamment en protéines en quantité suffisante et en qualité). Il faut également mobiliser (bouger) le patient de façon à diversifier les points d'appui du corps en procédant à de fréquents changements de position du malade.

Les phlébites doivent être traitées avant leur survenue. En effet, la prévention de celles-ci dues le plus souvent à un alitement prolongé (le patient reste dans son lit immobilisé une trop longue période) permet d'éviter la survenue d'embolie pulmonaire (présence de caillots sanguins dans la circulation sanguine des poumons), conséquence possible d'une phlébite du membre inférieur entre autres. La prévention des phlébites nécessite de la part du patient une participation active. Le patient doit apprendre au patient à mobiliser les muscles de ses membres inférieurs plusieurs fois par jour.

Quand il se trouve dans l'impossibilité d'effectuer ces gestes c'est le rôle du personnel infirmiers de mobiliser ses membres. Cette mobilisation s'accompagne d'un massage léger des mollets et est associée à l'utilisation de matelas à gonflement alternatif ou à eau. Ce type de matelas accélère la circulation veineuse de retour et diminue le risque de survenue de caillot. Des anticoagulants (antivitamines K )sont quelquefois prescrits, ils permettent d'assurer une meilleure prévention en association avec les soins précédemment cités.

Les infections et plus particulièrement celles de l'appareil respiratoire (bronches) sont prévenus en faisant tousser le malade et stimulant ses capacités à expectorer (rejet de glaires par la toux). La position, quelques heures par jour, à demi-assis permet également de diminuer le risque d'encombrement des bronches.

Le maternage consiste à recréer autour du patient un climat affectif maternel dans un but thérapeutique permettant d'assister celui-ci aussi bien sur le plan somatique (soins du corps) que psychologique. Dans le milieu psychiatrique le terme de maternage désigne la relation qui s'établit progressivement entre le thérapeute (qui prodigue les soins) et son patient surtout si celui-ci est atteint d'une psychose se caractérisant par une perte du contact avec le réel et une altération plus ou moins importante de la personnalité.

Certains prélèvements font également partie intégrante des soins infirmiers (liste non exhaustive) :
De gorge
De sang
D'urine
D'excréments
De crachats

L'administration de médicaments (par injection sous-cutanée, intramusculaire, intraveineuse, comprimé, perfusion, cathéter) ainsi que la surveillance des plaies, la pose d'un pansement, le fait de retirer des fils, des agrafes, d'assurer des soins avant ou après une intervention chirurgicale (pré et posteopératoire) sont des gestes qui font partie des soins infirmiers. D'autres soins infirmiers, plus spécialisés ceux-là, consistent à prendre en charge une dialyse rénale, à assurer une anesthésie et une réanimation à vérifier le fonctionnement de certains appareils médicaux de surveillance.

Les soins à visée éducative s'adressent spécifiquement à certains malades tels que les hémodialysés. Ils intéressent (liste non exhaustive)
l'entourage familial
Les femmes enceintes
Les enfants

En pratique
La prescription médicale permet le remboursement des soins infirmiers par les caisses d'assurance-maladie. Elle doit préciser le contenu des soins de nursing par une infirmière :

Hygiène
Surveillance
Prévention
Observation

Cette prescription doit également spécifier :
Le nombre de séances par jour (4 au maximum )
La durée de la prescription
Si les soins ont lieu le dimanche et les jours fériés
b Une demande préalable (entendre préalable) établie par l'infirmière ou l'infirmier doit être adressée à la caisse d'assurance-maladie. L'accord est tacite quand il n'y a pas de réponse au bout de quinze jours.

Il est souhaitable qu'il s'instaure entre le médecin et l'infirmière ou l'infirmier une relation de confiance qui s'appuie sur une communication régulière par le biais du téléphone, d'e-mail ou d'échanges écrits ou autres. Le plan des soins infirmiers a été introduit dans la nomenclature des actes infirmiers par arrêté du 13 octobre 2000. Il n'est pas actuellement totalement mis en oeuvre mais doit, dans un proche avenir, renforcer le rôle des infirmières et infirmiers. En effet la politique de maintien à domicile se développe de plus en plus. Dans ce cadre il est défini un plan de soins (établit pour trois mois) individualisé qui doit être communiqué au médecin traitant afin d'obtenir une contre signature.

Le plan de soins individualisé
Il consiste en des soins multiples se regroupant sous quatre volets :
1) L'hygiène avec :
Toilette au lit ou au labo
Pédiluve (bain de pieds)
Douche
Rasage
Habillage
Soins des yeux
Shampooing
Soins des oreilles
Entretien des prothèses dentaires
Soins de la bouche
Pédicure
Manucure
Étui pénien
Mobilisation du patient
Mise en position assise
Couché
WC
Surveillance d'une sonde urinaire
Etc.

2) La surveillance et l'observation de :
La peau au niveau des points d'appui
L'état d'hydratation
Le poids
L'élimination des urines
L'élimination des excréments
L'état de la ventilation (respiration)
La préparation des médicaments et leur prise
La prises de température
la prise la tension artérielle
La surveillance de la circulation sanguine
La prise en charge de la mobilité
La prise en charge des douleurs
Etc.

3) La prévention passe par des conseils aux patients, à son entourage, par la prévention des escarres, de la déshydratation (apport suffisant de liquide) et par l'appel au médecin traitant si nécessaire.

4) Le suivi relationnel avec le patient, sa famille, son entourage, le reste de l'équipe soignante, le médecin traitant, les autres soignantes, les médicaux et paramédicaux etc.

Biographie
" Prescrire les soins de nursing " par le docteur Jean-Pierre Rageau in Supplément consulter numéro 30 du 10 décembre 2002.

Aucun commentaire pour "Nursing"

Commentez l'article "Nursing"