Doppler (examen)

Ceci signifie que le doppler énergie est lié au nombre de globules rouges qui se déplacent à l'intérieur d'un vaisseau indépendamment de leur vitesse et de leur direction. Cette variété d'examen est utilisée en complément du doppler couleur conventionnel. Le doppler énergie est tout particulièrement utilisé pour l'exploration de la paroi des vaisseaux de petit diamètre et des parenchymes (tissus jouant un rôle, une fonction dans un organe, contrairement aux tissus de soutien habituellement constitués de tissu conjonctif lui-même constitué de collagène entre autres).

Le doppler intracoronaire est utilisé dans la mise en évidence de la réserve coronaire. Cet examen permet de connaître les possibilités (capacités) de contenir une certaine quantité de sang que possèdent les coronaires (artères permettant la vascularisation du muscle cardiaque : le myocarde) malades par rapport à des coronaires saines. La technique consiste à obtenir une vasodilatation (augmentation du diamètre des vaisseaux en général) des coronaires grâce à l'utilisation d’un médicament injecté par voie intraveineuse : le dipyridamole. Quelquefois, un autre médicament à base de papavérine est injecté dans les coronaires. Les résultats sont obtenus grâce à la mesure de la vitesse des globules rouges à l'intérieur des coronaires.

Le doppler transcrânien permet l'étude des mouvements du sang dans les artères intracérébrales (du cerveau) à travers les os du crâne. Cette variété de doppler utilise le doppler pulsé et éventuellement en couleur. Les endroits où s'applique la sonde sont appelés fenêtres. Ce sont : les orbites, les tempes et la zone sous occipitale (en arrière du crâne). Cet examen permet d'examiner l'artère carotide, l'artère ophtalmique, l'artère sylvienne, les artères cérébrales antérieures et postérieures, les artères vertébrales et le tronc basilaire.

Le doppler cardiaque permet d'étudier les mouvements du sang dans les diverses cavités composant le cœur (oreillettes et ventricules). Cet examen permet de mettre en évidence des communications anormales entre les oreillettes et les ventricules mais également d'évaluer l'importance des anomalies de fonctionnement des valves cardiaques telles qu'un rétrécissement ou une insuffisance valvulaire.

Déroulement d'une séance
L’examen doppler est indolore et ne nécessite ni préparation ni hospitalisation, et pas d’anesthésie.
Le médecin applique sur la peau du patient une sonde en forme de gros crayon qu'il promène parallèlement aux vaisseaux qu'il désire observer.
Cet examen, qui n'occasionne aucun effet secondaire, ne nécessite pas de surveillance particulière.

Aucun commentaire pour "Doppler (examen)"

Commentez l'article "Doppler (examen)"