Anticoagulant circulant

Définition 

Substance acquise ayant les caractéristiques d'anticorps (immunoglobuline G) dont certaines sont spécifiques de facteurs de coagulation comme le facteur VIII. Elles sont fabriquées par l'organisme et retrouvées dans le sang de certains patients. Elles inhibent la formation normale du caillot sanguin et apparaissent dans certaines maladies.

Ce sont des anticorps anticoagulants quelquefois détectés chez les hémophiles qui ont eu de nombreuses transfusions. Cette variété d’anticorps empêche l’action du thromboplastinogène (produit à l’origine de la survenue de thrombose) du sang transfusé.

Généralités 

Lors du lupus érythémateux disséminé (maladie auto-immune pendant laquelle le patient fabrique des anticorps contre ses propres tissus), on voit apparaître une perturbation de la coagulation du sang due à la présence d'anticoagulants lupiques appelés également lupus anticoagulant de Conley et Hartmann. Paradoxalement, les patients porteurs de cet anticoagulant lupique sont exposés à un risque accru de thrombose, pouvant d’ailleurs avoir lieu soit dans une veine soit dans une artère. Des avortements répétés au premier trimestre de grossesse sont parfois secondaires à des thromboses des vaisseaux du placenta. En présence de récidive d’épisodes de thrombose chez ses patients, il est parfois nécessaire d’envisager un traitement anticoagulant préventif.

Aucun commentaire pour "Anticoagulant circulant"

Commentez l'article "Anticoagulant circulant"