Van Leeuwenhoek Antoine

Né en 1632 à Delft et mort en 1723, Van Leeuwenhoek est placé comme apprenti chez un drapier d'Amsterdam.
En 1649, il s'installe dans sa ville natale et s'intéresse de plus en plus aux loupes et à leur pouvoir grossissant. Il semble que ce soit par professionnalisme dans son métier de drapier que Van Leeuwenhoek utilise cet instrument optique, pour pouvoir apprécier la qualité du drap et compter plus aisément le nombre de fils par unité de surface. Insatiable de curiosité, cet homme va tout le long de sa vie fabriquer et obtenir des lentilles d'excellente qualité grâce à une méthode dont il ne livrera jamais le secret.

Après avoir exercé de nombreuses fonctions (inspecteur des poids et mesures, régisseur des vins et alcools, curateur des situations financières difficiles), et malgré son âge avancé, notre homme va continuer à examiner avec ses loupes tout ce qui l'entoure et qui aiguise sa curiosité. Il finira même par construire un petit appareil dans lequel la lentille biconvexe se trouve insérée entre deux plaques d'argent ou de cuivre. Percée d'un très petit orifice, l'instrument lui permet d'obtenir d'excellentes images avec un grossissement pouvant aller jusqu'à 300 fois malgré sa rusticité.

L'objet est maintenu à la distance focale (distance qui sépare le foyer d'un système optique et le plan principal de celui-ci) au sommet d'une tige dont on peut régler la hauteur par un système muni d'une vis sans fin.

Van Leeuwenhoek a été proposé comme étant le père de la protozoologie (étude des protozoaires en zoologie) et de la bactériologie (étude des bactéries) malgré son ignorance de l'histoire naturelle.

Aucun commentaire pour "Van Leeuwenhoek Antoine"

Commentez l'article "Van Leeuwenhoek Antoine"