Régime dans la grossesse et l'allaitement

Définition 

Le régime dans la grossesse et l'allaitement, en ce qui concerne les besoins énergétiques, se caractérisera par une augmentation d'une cinquantaine de kilos calories par jour durant le premier trimestre de la grossesse, de manière à atteindre progressivement plus de 150 à 300 kilos calories par jour à la fin de la grossesse.

Il n'est pas conseillé de dépasser 10 kg de plus par rapport au poids habituel de la patiente.
Les besoins en protéines sont de 20,5 à 2 g par kilogrammes et par jour. C'est la raison pour laquelle le régime végétarien, comprenant des protéines de nature végétale ayant une valeur biologique inférieure en théorie, est déconseillé.
Les besoins en corps gras, c'est-à-dire en lipides et en acides gras saturés surtout d'origine animale et en acides gras saturés surtout d'origine végétale, devront être apporté sous la forme de 80 à 100 g par jour.

Les besoins en glucides c'est-à-dire en sucre seront de 250 à 300 g par jour. Il sera préférable d'absorber du sucre dont l'assimilation est lente tels que les céréales, les légumes, les fruits, les pommes de terre et les féculents plutôt que les sucres de type saccharose c'est-à-dire les sucres raffinés ou sucres de table.

Les autres nutriments qui devront être apportés durant la grossesse et l'allaitement sont :

  • Le ferqui est contenu dans les légumes riches en fer comme les lentilles par exemple et les légumineuses de façon générale. Il est souvent nécessaire d'apporter un supplément de fer (sous forme médicamenteuse assimilable par l'organisme) à partir du quatrième mois de la grossesse.
  • En ce qui concerne le calcium et le phosphore, la consommation de laitages et de fruits secs (quand les laitages sont déconseillés par exemple en cas d'allergie) est généralement suffisante. Les fruits secs sont avant tout les amandes, les noix, les noisettes, les abricots secs et les pruneaux secs qui apportent également du potassium.
  • La consommation de sodium ne doit pas dépasser 10 g par jour soit pour les spécialistes 170 millimolles par jour. L'apport en sodium doit être diminué si la patiente présente une atteinte rénale ou une élévation de la tension artérielle (néphropathie ou hypertension artérielle).
  • Les besoins en vitamines et en oligo-éléments sont augmentés durant la grossesse. Il s'agit avant tout de la vitamine B et de la vitamine C dont la source essentielle est le fruit et le légume. Un régime équilibré doit normalement couvrir les besoins en vitamines de toutes sortes. En cas de doute la femme enceinte peut avoir recours à des médicaments contenant des polyvitamines, du fer, du calcium, du phosphore, du potassium et des oligo-éléments. Bien entendu le recours aux polyvitamines doit se faire sur conseil médical (gynécologue-obstétricien, diététicien, généraliste). Certaines préparations médicamenteuses à base d'oligo-éléments contiennent également des sulfites (en particulier pour le cuivre). Ces médicaments doivent être déconseillés même en dehors de la grossesse.
  • L'alimentation, en ce qui concerne l'allaitement, sera identique à celle du dernier trimestre de la grossesse.

L'alcool est déconseillé durant toute la grossesse et l'allaitement. Il en est de même des médicaments et de certains traitements phytothérapeutiques (faisant appel aux plantes médicinales). (voir syndrome d'alcoholization focale : SAF)

1 commentaire pour "Régime dans la grossesse et l'allaitement"

Portrait de blogueur00
J'aime 0

Allaitement et régime : peuvent-ils être associés ?
De nos jours, ce type de langage est beaucoup fréquent et émane plus des « nouvelles mamans » : Avec la grossesse j’ai pris beaucoup de poids, il faut que je brule toute ces graisses en moi. Pour ce faire, je compte faire un régime.Cependant, est –il possible d’associer l’allaitement et le régime ?
Allaitement et régime : peuvent-ils être associés ?

Commentez l'article "Régime dans la grossesse et l'allaitement"