Paracrine

Grec : para : à côté et krinô : je sécrète

Définition 

Le terme paracrine désigne une variété de sécrétion (interne) s'effectuant localement et au cours de laquelle la cellule qui produit la sécrétion agit sur les tissus de voisinage mais reste insensible à sa propre sécrétion.

Généralités 

Un des exemples de système paracrine : celui a pour but de faire sécréter par la cellule des molécules qui, en cas de processus cancéreux, ont une durée de vie très courte et qui ne diffusent pas vers les cellules éloignées mais seulement vers les cellules situées à proximité.

Un autre exemple d'utilisation du terme paracrine se rencontre dans le rôle endocrinien (hormonal) de l'adipocyte. Depuis une dizaine d'années c'est-à-dire précisément depuis 1994 dates à laquelle la leptine a été découverte par Zhang et ses collaborateurs, il est possible de parler de tissu adipeux en termes de glande paracrine et non plus comme un lieu de stockage simple de l'énergie sous forme de triglycérides (variété de corps gras). En effet le tissu adipeux (graisse) possède la capacité de sécréter de nombreuses substances hormonales ainsi que des peptides (morceaux de protéines) qui sont appelés adipocytokines. Les autres hormones sécrétées par le tissu graisseux sont l'adiponectine, la résistine, les œstrogènes et le cortisol. En dehors de ces substances le tissu adipeux possède également la capacité de sécréter les cytokines dont les plus importantes sont le TNF alpha, l'interleukine 6, l'angiotensine II et le PAI 1. Ainsi, répétons-le l'adipocyte n'est plus une simple collection de lipides mais réellement une glande endocrine au même titre que la thyroïde ou l'hypophyse entre autres.

Aucun commentaire pour "Paracrine"

Commentez l'article "Paracrine"