Niacine

Les vitamines sont des substances indispensables à la vie en très petites quantités, mais que l’organisme ne peut produire lui-même.

Appelée également vitamine PP ou vitamine B3, la niacine joue (comme les vitamines B1 et B2) un rôle dans l’utilisation de l’énergie par l’organisme (métabolisme énergétique) au repos.

L’organisme est capable de synthétiser (produire) la niacine à partir d’un acide aminé appelé le tryptophane (les acides aminés sont les éléments de base constituant une protéine).

La niacine est composée par l’acide nicotinique et la nicotinamide.

Apports quotidiens conseillés

  • 6 à 14 milligrammes chez l’enfant
  • de 15 à 18 milligrammes chez l’adulte
  • environ 20 mg pendant la grossesse et l’allaitement

Symptômes en cas de carence

  • Fatigue
  • Troubles cutanés
  • Perte d’appétit
  • Troubles digestifs
  • Problèmes hématologiques (du sang)
  • Problèmes psychiques

Maladies dues à une carence en niacine

  • La pellagre peut être occasionnée par une carence alimentaire mais également par l’action de certains médicaments (contre la tuberculose ou la maladie de Parkinson).

Symptômes :

  • Problèmes cutanés ressemblant à un coup de soleil sur les régions exposées au soleil
  • Langue irritée et enflée
  • Diarrhée
  • Troubles mentaux
  • Irritabilité
  • Atteinte du système nerveux se traduisant par une dépression

Causes

Dans les pays industrialisés, les carences en niacine sont liées à :

  • L’alcoolisme
  • L’âge avancé des sujets
  • La nutrition par perfusion (parentérale) non accompagnée d’une supplémentation (ajout de vitamines)

Sources

Les aliments contenant de la niacine sont :

  • Le foie
  • La volaille
  • Le thon
  • La viande
  • Le saumon
  • Les céréales complètes
  • Les fruits secs (noisettes notamment)
  • Les haricots

Utilisation médicamenteuse de la niacine

  • De fortes doses d’acide nicotinique (l’un des composants de la niacine) permettraient de réduire le taux sanguin de cholestérol. Néanmoins, cette vitamine est globalement mal tolérée par l’organisme, et risque d’entraîner des troubles hépatiques (atteinte du foie)
  • De fortes doses de niacine sont administrées de manière expérimentale dans le traitement de la schizophrénie.

Contre-indications

  • Diabète
  • Insuffisance rénale (insuffisance de filtration du sang par les reins)
  • Ulcère gastroduodénal.

Aucun commentaire pour "Niacine"

Commentez l'article "Niacine"