Mifépristone

Synonymes : RU 486, Mifégyne ®, pilule abortive

Substance chimique de nature stéroïde synthétique (artificielle) possédant pour certaines cellules une affinité supérieure à celle de la progestérone. La progestérone est en l’hormone permettant le déroulement normal d’une grossesse. La mifépristone possède des propriétés antiprogestatives et anti migratoire (empêchent la nidation : l’implantation de l’œuf fécondé par le spermatozoïde sur la muqueuse (couche de cellules recouvrant un organe creux en contact avec l’air) de l’utérus, au début de la gestation (grossesse).

L’utilisation de cette molécule se fait pour la contraception postcoïtale (après les rapports sexuels) mais également comme méthode médicale intervenant dans l’interruption volontaire de la grossesse. Dans ce cas, elle est utilisée en association avec un autre médicament appelé analogue (possédant des propriétés comparables) des prostaglandines.

Composition
Substance dérivée d’acides gras non saturés (ou acides gras insaturés, c’est-à-dire dont les atomes de carbone sont reliés par 2 ponts) ayant une structure biochimique appelée prostanoïde, et dont il existe 20 variétés réparties en neuf classes, dénommées de A à I : PGA, PFE, PGF, PGI etc…selon leur structure.

Le rôle des prostaglandines n’est pas complètement élucidé actuellement. Après avoir été utilisées, elles sont détruites en quelques minutes. On pense qu’elles jouent un rôle de médiateur dans l’activité des cellules et au cours de nombreux processus comme la contraction de l’utérus, les sécrétions gastriques, la circulation sanguine cérébrale ou la mobilité du tube digestif.

Aucun commentaire pour "Mifépristone"

Commentez l'article "Mifépristone"