Épreuve de Weber

Définition 

L'épreuve de Weber est un test auditif qui permet de distinguer une surdité de transmission c'est-à-dire qui correspond une atteinte de l'oreille moyenne ou de l'oreille externe d'une surdité de perception qui correspond une atteinte de l'oreille interne.

L'épreuve de Weber appartient à l' acoumétrie comprenant des examens destinés à tester l'audition d'un individu sans employer de matériel sophistiqué.

Cette épreuve, qui ne doit pas être pratiqué chez les enfants de moins de cinq ans, est réalisable en quelques minutes mais nécessite néanmoins l'attention intense du patient.

L'épreuve de Weber se déroule de la façon suivante. Il faut au préalable faire vibrer un diapason grave dont le pied est posé au milieu du tronc du patient. Les vibrations du diapason sont transmises symétriquement et le sujet perçoit, à l'état normal, le son de celui-ci dans ses deux oreilles.

Cette mesure de l'audition va permettre de comparer  les courbes osseuses de transmission aux deux oreilles. Ainsi, comme nous l'avons précisé précédemment, le diapason est placé sur la ligne médiane du front ce qui permet d'objectiver la problématique otorhinolaryngologique (ORL) suivante. En cas de surdité de transmission, le son est mieux perçu du côté sourd et en cas de surdité de perception le son est mieux perçu du côté de l'oreille saine.

Voir également deux.
Épreuve de Valsalva.

2 commentaires pour "Épreuve de Weber"

Portrait de sahrouur03
J'aime 0

Pourquoi s'il s'agit d'une surdité de transmission weber est lateralisé du cote malade?

Portrait de Reiner
J'aime 0

C'est à cause de la déperdition d'énergie acoustique causée par l'étrier

Commentez l'article "Épreuve de Weber"