Effets secondaires de la cortisone : Traitement

Effets secondaires 

En cas de cure longue, de nombreux effets indésirables sont susceptibles de survenir :

D’autre part, un arrêt brutal de l’utilisation de corticoïdes peut entraîner des dérèglements hormonaux plus ou moins graves.

La mise au repos des glandes surrénales (à l’origine de la fabrication de cette hormone) pendant le traitement par cortisone, occasionne parfois l’atrophie de celles-ci sans signe révélateur, ce qui expose le malade à des accidents potentiels tels qu’une insuffisance surrénale aiguë (arrêt de fonctionnement des glandes surrénales) surtout en cas d’arrêt brutal de la corticothérapie (utilisation des corticostéroïdes ou de dérivés).

Un arrêt brutal du traitement peut également entraîner un réveil de l’affection qui a nécessité la prescription des corticostéroïdes.

En ce qui concerne les dermocorticostéroïdes, c’est-à-dire les produits à base de cortisone utilisés pour la peau, l’application de ceux-ci sur une trop grande surface, peut occasionner des effets secondaires tels que ceux décrits ci-dessus.

Au niveau de la peau également peuvent survenir ce que l’on appelle des dystrophies cutanées, c’est-à-dire des problèmes de structure et de vascularisation entre autres, entraînant des maladies cutanées comme :

Sur un plan plus général, l’utilisation des corticostéroïdes peut avoir pour conséquence un déséquilibre hormonal comme un diabète. Une hypertension artérielle mal équilibrée est susceptible de s’aggraver, une tuberculose jusque-là inactivée peut se réveiller, la présence de parasites dans l’organisme s’aggraver pendant le traitement par cortisone. Toutes ces pathologies nécessitent donc d’être traitées avant d’envisager l’administration de corticostéroïdes.

1 commentaire pour "Effets secondaires de la cortisone"

Portrait de schaffoo
J'aime 0

bonjour, j'ai suivi un traitement pulmicort pendant 1 mois puis Solupred 4c/jour pendant 7 jours et Rinoclenil pour une polypose nasale. deux jours après la fin du traitement solupred, j'ai eu une grave crise de tétanie et tachycardie. Admis aux urgences j'ai été pris en charge pour une seconde crise intense. Les examens n'ont rien révélé, il semble que ce soit une réaction à la cortisone. Aujourd'hui de retour au domicile, j'ai toujours des palpitations, vertiges et oppression thoracique. Le médecin m'a prescrit des anxiolytiques pour palier les crises. Je ne sais pas si mes crises sont dues au traitement ou à l’arrêt de celui ci (sevrage ou insuffisance surrénales?). D'autres personnes ont elles eu les mêmes symptômes ?

Commentez l'article "Effets secondaires de la cortisone"