Diatomée

Grec : diatomos : séparé par le milieu.

Définition 

Les diatomées sont des algues brunes. Ce sont des organismes microscopiques et unicellulaires, formant un groupe bien caractérisé, munis d'une enveloppe siliceuse, fragile, renferment une sorte de mucilage de couleur jaune plus on moins foncé, et peuvent même subir une calcination assez forte.

On rencontre des diatomées dans la nature partout où il y a de l'humidité, dans les eaux douces, dans la mer.

 

Généralités 

Les diatomées possèdent une particularité intéressante : elles sont entourées de coques de silice (constituant du sable) les frustules constituées de deux pièces ressemblant à une boîte et à son couvercle qui s'emboîtent parfaitement, ce qui lui permet de résister au phénomène de putréfaction, autrement dit de pourrissement.

C'est une des raisons pour lesquelles elle est utilisée en médecine légale. La présence de diatomées en quantité suffisante, quand elles sont trouvées dans certains tissus (poumons, rein, cerveau, foie, moelle osseus) d'un individu qui a été immergé, sont les témoins de l'inhalation (pénétration dans les voies respiratoires) d'eau prouvant la noyade. Bien entendu le fait de ne pas trouver de diatomées n'exclut pas la noyade.

Historique 

Le terme hydrocution a été utilisé par Lartigue en 1953 pour désigner la syncope qui survient brutalement après immersion (pénétration dans l'eau) au cours de la prise d'un bain froid celui-ci perdant connaissance et sombrant à pic. Il s'agit d'une asphyxie, au cours de laquelle le patient se présente avec un aspect blanc, puis sa peau prend une couleur bleue.

Il est possible de comparer l'électrocution à l'hydrocution, ou à certaines asphyxies qui surviennent soudainement.

Le terme de noyade (en anglais drowning) correspond plus précisément à la présence de liquides dans les voies aériennes, faisant justement suite à une immersion.

Aucun commentaire pour "Diatomée"

Commentez l'article "Diatomée"