Cancer de la vulve : Traitement

Traitement 

Les traitements du cancer de la vulve doivent se faire précocement, on distingue :

  • Dans certains cas, il est nécessaire de pratiquer une vulvectomie totale (on retire l'ensemble de la vulve) avec lymphadénectomie (exérèse des ganglions lymphatiques). Il s'agit d'une intervention relativement lourde (patientes âgées le plus souvent).
  • En cas d'impossibilité d'intervention chirurgicale, il est pratiqué une radiothérapie transcutanée, et une curiethérapie (fils d'iridium). L'intervention est de type opération de Basset. Celle-ci comporte une vulvectomie totale, c'est-à-dire une exérèse de toutes les structures vulvaires superficielles et profondes, et une lymphadénectomie (on intervient sur le système lymphatique) inguinale (de l'aine), des deux côtés et complète, si l'on constate la présence de ganglions de Cloquet, c'est-à-dire de ganglions du canal crural, par une lymphadénectomie pelvienne, c'est-à-dire plus élargie au niveau du bassin.
  • De plus en plus les opérations chirurgicales sont de moins en moins mutilantes, et s'accompagnent de reconstruction plastique (on refait chirurgicalement la vulve).
  • Ainsi pour la forme du stade I et du stade II, les chirurgiens proposent le plus souvent une résection large, c'est-à-dire une résection qui passe à deux centimètres de la lésion. La lymphadénectomie peut être limitée à seulement le côté atteint (côté homolatéral), à condition que la lésion soit latérale et quand l'examen des ganglions est négatif. (Voir la classification des stades).
  • La lymphadénectomie est obligatoire dans tous les cas de figure. En effet, la fréquence des métastases au niveau des ganglions, est d'environ 20 % en ce qui concerne la forme I, et 20 à 40 % pour le stade II.
  • En ce qui concerne la radiothérapie du périnée et de l'aine celle-ci s'impose quand la patiente présente un état général qui contre-indique l'intervention chirurgicale. La radiothérapie est fonction de l'âge également.
  • En ce qui concerne les formes étendues, ou les formes qui récidivent, la chimiothérapie est associée à la radiothérapie ou à une exérèse plus ou moins importante.
  • La reconstruction en chirurgie plastique est possible en utilisant des transferts de lambeaux cutanés ou des transferts de peau et de muscles provenant de l'abdomen  ou du muscle crural.

Aucun commentaire pour "Cancer de la vulve"

Commentez l'article "Cancer de la vulve"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.