Comment expliquer l’instabilité après une opération de cataracte ?

La chirurgie qui traite la cataracte s’effectue en moins de 30 minutes. Elle est réalisée sous anesthésie locale, ce qui en fait une opération indolore. Tout de suite après l’opération, le patient peut ressentir un déséquilibre. Si ce symptôme incommode, il est assez fréquent. Comment expliquer ce phénomène ? Voici ce qu’il faut savoir sur cette affection.

L’opération de la cataracte est une opération courante

La chirurgie de la cataracte est une des interventions les plus pratiquées en Europe. En France, plus de 800.000 personnes bénéficient de cette opération tous les ans. Les chiffres de la Société Française d’Ophtalmologie montrent qu’elle est réalisée sur 1/5 des plus de 60 ans. Chez les séniors de plus de 80 ans, plus de 60% sont concernés.

Comment expliquer l’instabilité après une opération de cataracte

Le grand nombre de personnes âgées concernées s’explique par l’affection de la lentille transparente liée à l’âge. Cette membrane, positionnée à l’intérieur de l’œil, devient opaque avec le temps. Le cristallin perd alors de sa fonction et ne peut plus jouer son rôle. L’image perd en qualité de fixation, ce qui affecte le travail de la rétine. L’opération de la cataracte devient indispensable pour réparer la lentille. Dans certains cas, elle peut être remplacée par une membrane artificielle.

Après la chirurgie de la cataracte, des gênes postopératoires peuvent se présenter. Celles-ci sont courantes, même après un acte chirurgical parfait. La sensation de déséquilibre se présente généralement lorsque l’œil est exposé à des variations lumineuses. La vision devient alors floue, ce qui peut invalider le patient dans ses activités quotidiennes. Lire, regarder la télévision ou marcher seul peut alors être compliqué. Lorsque le déséquilibre est marqué, la qualité de vie du patient est altérée.

Un phénomène courant post-chirurgie

Après une opération de la cataracte, des gouttes ou une pommade seront appliquées. Ces soins sont prescrits jusqu’à la guérison de l’œil. Celui-ci est aussi protégé par un patch qui limitera son exposition. Votre chirurgien pourra également avoir des instructions supplémentaires qui aideront l’œil à se rétablir plus rapidement.

Le patient ressentira un déséquilibre pendant la période de guérison. Lorsque l’intervention s’est faite sans incident, la sensation de déséquilibre est considérée comme un symptôme secondaire. C’est une réaction rare qui se manifeste par une vision floue et dédoublée de ce que l’un des yeux perçoit. Elle n’est pas problématique tant que le patient garde un certain niveau d’acuité visuelle.

post opératoire cataracte

Certains réflexes peuvent favoriser le problème

À la suite de l’intervention, une sécheresse oculaire peut être observée. Il s’agit d’un désagrément courant qui touche la majorité des personnes opérées de la cataracte. L’œil peut aussi présenter des démangeaisons. Lorsque le symptôme se présente, il est impératif de ne pas gratter ou frotter l’œil. En effet, la pression exercée peut déloger la lentille qui a été posée. Les démangeaisons et la sécheresse oculaire s’atténuent en quelques jours. Dans la majorité des cas, ces symptômes disparaissent avant que l’œil ne soit totalement guéri.

Toucher l’œil ou l’exposer trop souvent à des variations de lumière peut aussi accentuer la sensation de déséquilibre. Le phénomène doit toutefois se stabiliser rapidement. Il peut être stabilisé en stimulant l’activité oculaire. Dans certains cas, il pourra être recommandé de suivre des séances de stimulation corticale. L’utilisation de gouttes oculaires antibiotiques sera également prescrite pour prévenir une infection. La prescription de l’ophtalmologue peut également comprendre un traitement qui réduira l’inflammation. Les médicaments seront à appliquer régulièrement durant la première semaine qui suit l’opération.

Évitez les mouvements brusques, le temps de guérir

Une opération de la cataracte peut sembler être une intervention mineure. C’est pourquoi les personnes qui la subissent ont tendance à faire trop d’efforts trop rapidement. Si la plupart des patients opérés se sentent bien dès la sortie du bloc, il est indispensable de prendre le temps de guérir. Le retour à une routine normale doit s’opérer petit à petit. Cette précaution évitera que la sensation de déséquilibre ne persiste ou n’empire. Certaines précautions doivent ainsi être prises après l’opération :

  • Le patient ne doit pas se pencher pour éviter qu’une pression supplémentaire soit exercée sur l’œil opéré
  • Il est recommandé de ne pas éternuer pour que cette pression reste limitée
  • La conduite d’un véhicule doit être évitée, le temps que la vision se stabilise
  • Évitez le sport et les activités physiques intenses pendant quelques semaines
  • Les baignades à la mer, à la piscine ou dans les jacuzzis sont à proscrire jusqu’à ce que l’ophtalmologue vous donne son aval
  • Évitez de vous exposer au pollen et à la poussière, ainsi qu’à d’éventuels produits susceptibles d’irriter les yeux

Adopter les bonnes habitudes est essentiel pour réduire les risques de déséquilibre. Durant les semaines qui suivent l’intervention, il est toutefois possible de faire certaines activités. Prendre des douches rapides, rester quelques minutes devant l’ordinateur ou regarder la télévision est autorisé. Il est toutefois nécessaire de limiter leur durée pour éviter d’éventuelles complications.