Intoxication par des champignons ou par des plantes

Empoisonnement dû à la consommation de champignons ou de plantes impropres à la consommation : une connaissance imparfaite des champignons peut amener à confondre un champignon comestible et un champignon toxique.
De même, certaines plantes toxiques peuvent être confondues avec des plantes alimentaires.
Enfin, les enfants peuvent confondre des baies toxiques avec des fruits sauvages.
Les intoxications par les champignons concernent le plus souvent l'ensemble de la famille.

INTOXICATION PAR DES CHAMPIGNONS

On en distingue trois types :
Les intoxications précoces débutent pendant la digestion des champignons, soit entre 30 minutes et 3 heures après le repas.
Elles durent rarement plus d'une journée (sauf complications).
Elles sont généralement dues aux champignons suivants :

  • amanite tue-mouche
  • amanite panthère
  • pleurote de l’olivier
  • clitocybes
  • inocybe de Patouillard
  • entolome livide

Les intoxications tardives débutent 6 à 48 heures après la consommation des champignons.
Le risque principal est la destruction du foie et des reins par des toxines.
Elles sont généralement dues aux champignons suivants :

 

  • amanite phalloïde
  • amanite vireuse
  • gyromitre
  • lépiotes

Les intoxications très tardives débutent entre 3 et 15 jours après la consommation des champignons ce qui rend souvent le diagnostic d'intoxication très difficile.
Elles sont dues le plus souvent à un cortinaire.

INTOXICATION PAR DES PLANTES OU DES BAIES

Les plantes les plus souvent concernées sont :

  • l'arum
  • la belladone
  • le chèvrefeuille
  • les clématites
  • le gui
  • le lierre
  • le muguet
  • la vigne vierge
  • les bulbes de narcisses ou de colchiques confondus avec l'oignon ou avec l'ail
  • la ciguë confondue avec le persil ou le cerfeuil
  • le vératre confondu avec la gentiane
  • la bryone ou l’aconit confondus avec des racines de navets, de raifort ou de rave
  • le chardon a glu confondu avec l'artichaut sauvage

Les baies et les graines les plus toxiques sont celles des plantes suivantes :

  • cytise
  • datura
  • lauriers roses
  • amande des noyaux de pêche et d'abricots

 

Degrés de gravité 

URGENCE NÉCESSITANT L’INTERVENTION D’UN MÉDECIN OU L’APPEL DES SECOURS (SAMU, POMPIERS).

Signes 

Ils sont très variables selon la nature et la quantité de produits absorbés.

Trouble digestifs :

  • douleurs abdominales
  • nausées
  • vomissements
  • diarrhées ou au contraire constipation
  • soif

Troubles neurologiques :

  • troubles visuels
  • maux de tête
  • vertiges
  • agitation
  • hallucinations
  • délire
  • douleurs musculaires

Troubles respiratoires :

  • respiration irrégulière, bruyante, trop rapide ou au contraire trop lente

Troubles circulatoires :

  • pâleur ou au contraire rougeur de la peau
  • pouls accéléré ou au contraire ralenti

 

Que faire ? 

  • APPELER LES SECOURS MEDICALISES (SAMU, POMPIERS)
  • Surveiller la conscience de la victime. 
  • Si la victime vomit ou est inconsciente :
  • Conserver dans la mesure du possible les urines et les vomissements afin de faciliter les analyses en laboratoire.

Aucun commentaire pour "Intoxication par des champignons ou par des plantes"

Commentez l'article "Intoxication par des champignons ou par des plantes"

Exprimez vous !