Gui

Introduction

En latin : Viscum Album

Également appelé Gui blanc ou Gui des feuillus​, le gui est est un sous-arbrisseau​ de la famille des Loranthaceae originaire d'Europe bien que l'on en retrouve en Corée et au Japon ou encore en Indonésie. On en retrouve sur les plaines, les collines et en montagne​ jusqu'à 1200 mètres d'altitude. 
Ce sont les feuilles et les branchettes du gui qui seront utilisées pour un usage phytothérapique. 

Propriétés et indications

Toxicité et effets secondaires

En cas d'administration parentérale pour les affections des articulations et le cancer, les effets secondaires tels que les maux de tête et la fièvre restent faibles à condition de respecter les doses.

Remarques

  • Les injections d'extraits de gui donnent de bons résultats dans les rhumatismes et l'arthrose chronique.
  • Certains auteurs de phytothérapie conseillent l'administration parentérale après les interventions chirurgicales contre les carcinomes.

 

Forum : discussions concernant "Gui"

  • Bonjour,
    Ma mère souffre depuis plus de 15 ans d'une dilatation diffuse de ses bronches. Dernièrement, elle a contracté le Pseudomonas aeruginosa en plus.

    Après avoir passé quinze jours à l'hôpital sous baxter d'antibiotique, elle s'est reposée pendant un mois.

    La semaine dernière, elle a...

  • Bonjour a tous, j'ai mon fils de 9 ans a été hospitalisé le 13 septembre pour une appendicite, le 22 septembre je vais chez le généraliste car il se plaignait du bas du ventre lorsqu'il urinait, sans lui faire d'ecbu, celui ci lui proscrit de l'amoxicilline 500 pendant 8 jours, après ces8 jours toujours maux de...

  • ... par jour, pendant 8 jours. Je viens de faire une radio du thorax (face profil) : pas d'atteinte alvéolaire ni pleurale. Comment ...
  • Bonjour,
    On vient de trouver un pseudomonas aeruginosa de sérotype O11 dans un ECBC de mon petit garçon atteint de mucoviscidose (et, de façon moins significative, des candida albicans).
    Les médecins sont pour l'instant très évasifs et nous ont dit qu'ils ne s'inquiétaient pas vraiment mais que, compte...

  • Bonjour,
    Suite à un prélèvement vaginal, on m'a découvert un Pseudomonas aeruginosa. Selon mon médecin cela s'attrape ds le milieu hospitalier, hors je n'ai pas mis les pieds dans un hôpital depuis longtemps.
    J'ai seulement eu une infection intestinale il y a un mois suite à un voyage à l'étranger. Ou...

Lancez une discussion sur le forum

2 commentaires pour "Gui"

Portrait de Chat botté
J'aime 0

Le Gui semble bien intéressant !
Comment s'en procurer pour faire des tisanes ? Ces tisanes peuvent-elles être fait par du gui séché et conservé ??

Portrait de Gep
J'aime 0

En principe, une bonne herboristerie doit pouvoir vous en fournir (deshydraté). Utilisez de préférence du gui de chêne.

Personnellement, je l'utilise contre mon hypertension (sévère) avec succès.

Plutôt qu'une tisane, j'utilise une méthode préconisée par Maria TREBEN que je qualifierais de macération à froid; voici son conseil :
"La tisane de gui est à préparer à froid uniquement. Une cuillère à thé bien remplie dans ¼ de litre d’eau froide, laisser macérer toute la nuit. Tiédir le matin et filtrer. Si on a besoin d’une grande quantité de tisane, la conserver pour la journée, dans une thermos rincée à l’eau bouillante. Réchauffer la tisane au bain-marie."

Pour la facilité, je fais tiédir le 1/4 de litre (déjà filtré) au micro-onde pendant environ 45 secondes.

En ce qui concerne la "posologie", M. TREBEN propose :
''Trois tasses/jour bues par gorgées au cours de la journée normalisent le cœur et la circulation. Il est important de faire chaque année une cure de six semaines : trois semaines trois tasses journellement, deux semaines deux tasses et une semaine une tasse. La circulation et la tension artérielle se seront améliorées pendant ces six semaines. Pour maintenir cette bonne forme, il serait souhaitable de boire une tasse de tisane de gui chaque matin pendant toute une année."

Pour terminer, je ne résiste pas au plaisir de partager ce petit commentaire (toujours de M. TREBEN) concernant cette plante miracle qu'est le gui :
"Le gui est considéré comme le meilleur tonique du cœur et de la circulation. Dans les cas de graves désordres circulatoires, on n’insiste jamais assez sur l’emploi du gui. (...) on constate qu’il provoque l’invraisemblable : il fait baisser la tension des hypertendus et monter la tension des hypotendus."

Commentez l'article "Gui"