Portrait de krigingk

C’est le diagnostic porté sur les symptômes que je présente après un test d’effort, un enregistrement Holter sur 24h, une échographie cardiaque et une analyse de sang.

Les symptômes en question se limitent actuellement à de nombreuses extrasystoles auriculaires (ESA), environ 8000 par jour, qui surviennent isolées ou en salve. Le risque de passer en fibrillation auriculaire(FA) serait donc élevé.
Je prends de la Flecaine 150 qui fait baisser la fréquence des ESA.

J’ai 55 ans, je ne bois pas, ne fume pas, je pratique régulièrement des activités physiques comme la course en montagne, la randonnée et la musculation en salle. Mes derniers ECG d’effort passés il y a un an ne montraient aucune ESA. Jamais jusqu’à aujourd’hui aucune visites médicales annuelles n’avaient révélées ce problème (ECG au repos, tension, etc..)
Les questions suivantes sont simples donc j’imagine que les réponses le seront aussi.

Par quels processus passe-t-on en quelques mois de zéro à 8000 ESA /24h ?
Est-ce irréversible ? Une guérison totale est- elle possible ? Si oui comment ?
Le passage en FA est- il inévitable à terme?
Faut- il attendre de passer en FA pour pratiquer une ablation par radiofréquence ?
Le Flécaine s’attaque- t -elle à la cause ou seulement aux effets ? Sa prise à long terme peut-elle être dangereuse ?
La pratique modérée du sport (5h/semaine) risque-t-elle d’aggraver les choses ou bien au contraire serait-elle conseillée ?

Merci pour vos réponse ou pour vos témoignages si vous êtes dans une situation équivalente.

Participez au sujet "Vulnérabilité auriculaire hautement significative sur cœur sain"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.